Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education - Page 2

  • C'est complètement fou!

    Un jour j'ai vu passer un article (avec photo) montrant des collégiens sodomisant un âne dans un bled pas catholique…

    Marly-la-Ville (95): Louis, 12 ans, harcelé et violé au collège

    Qui imaginerait des collégiens de 6e harceler un élève au point de lui infliger agressions sexuelles et viol ? C’est ce qui est arrivé à Louis [Le prénom a été modifié], scolarisé au collège Françoise-Dolto, à Marly-la-Ville (Val-d’Oise). Au paroxysme de cet enfer, il a cherché à mettre fin à ses jours. Il est encore sous traitement et suivi psychologique en raison de tendances suicidaires. Ses parents ne le lâchent pas d’un pas.

    Ce grand garçon (1,78 m) de 12 ans aux yeux bleus évoque ces sévices d’une voix calme et timide. "Ils font le jeu de l’olive. On prend quelqu’un et on cherche à lui mettre un doigt dans l’anus", explique-t-il. À plusieurs reprises, ses agresseurs lui ont mis un doigt, un stylo ou un témoin de relais d’athlétisme entre les fesses. L’épisode le plus violent date de juin. "Il était accoudé à une barre en cours de sport, relate Julia [Le prénom a été modifié], sa mère.

    Un des gamins est arrivé derrière lui et a plongé ses mains jointes dans son derrière. "La doublure de son short est trouée. "Ça a été très douloureux, car très profond. Je saigne encore beaucoup", témoigne-t-il. […]

    D’autres agressions surviennent. À nouveau l’établissement est contacté. Les parents préviennent qu’ils porteront plainte la prochaine fois. Leur fils sombre dans le mutisme. Ils comprennent que le harcèlement n’a pas cessé quand Louis évoque les propos qui visent sa sœur. "Ils ont dit qu’ils allaient la sodomiser", indique-t-il. Elle était en CM2 cette année. "Du coup, j’ai très peur parce qu’elle rentre au collège l’année prochaine. Je ne voudrais pas qu’elle subisse ça à cause de moi", ajoute le jeune garçon.

    Le Parisien

    Sale pourriture!

     

     

  • Sciences: les nouveaux obscurantistes

     […] L’ampleur du phénomène devrait inquiéter, parce qu’il percole (hé crétin, tu bois trop de café: on dit: infuse…) dangereusement dans la société. Tous les sondages précités font la même analyse: les plus jeunes se trouvent être les plus défiants vis-à-vis de la science. Un fossé générationnel se creuse insidieusement.

    Aux Etats-Unis, une professeur de biologie à au William College, une université privée du Massachusetts, a fait part dans une retentissante tribune sur le site The Atlantic de son désarroi face à sa difficulté à enseigner à certains de ses élèves des notions de biologie et de génétique (héritabilité, QI, etc.) et de se sentir contestée au nom de "l’égalité, de l’antiracisme et de l’antisexisme". Avant de conclure: "Si les étudiants [continuent à nier] l’évidence scientifique, cela aura un effet sur la façon dont les professeurs enseigneront“.

    On va tous se retrouver à l'obscurantisme du Moyen-âge!

    De ce côté-ci de l’Atlantique, les effets de ce nouveau politiquement correct ne se font pas autant ressentir sur les bancs des facs: "Je ne crois pas que nous rencontrons le même type d’opposition, confie Erwann Gueguen, chercheur en microbiologie à l’université Claude-Bernard-Lyon I. Sur ces questions, mes étudiants peuvent engager une discussion, mais ne sont pas dans la contestation. "En revanche, cette résistance semble perceptible aujourd’hui au niveau du secondaire, où des élèves plus jeunes peuvent être guidés par des croyances religieuses“.

    L’Express

    Obscurantisme, etc…

     

  • Celles qui se prennent pour Isadora Duncan….

    sans en avoir le très grand désir de liberté et l'échappée de toutes les conventions sociales

     

    Montréal: Une jeune femme étranglée par son voile dans un karting

    Une jeune femme de 18 ans reposait toujours à l’hôpital dans un état grave, hier soir, après avoir été étranglée par son hidjab qui s’est coincé dans la roue d’un go-kart qu’elle pilotait sur un circuit récréatif, à Montréal

    "Quand on a coupé le hidjab, elle s’est remise à respirer. C’était comme dans un film", a relaté au Journal Detroyt Pereira, un employé du Parc d’Amusement Anjou, rencontré hier soir sur son lieu de travail.

    L’accident est survenu peu avant minuit, mardi. La victime prenait part à une course amicale avec son frère et deux amis, qui ont été témoins de la scène d’horreur […]. Son état était toujours jugé sérieux hier en soirée, a précisé [la police].

    J'espère que ces crétins comprennent désormais le mal qu'ils font à cette pauvre fille (et à toutes les autres….

    Le propriétaire du Parc d’Amusement, Amedeo Ceccon, a confié hier être secoué par le drame […]. Il assure que ses employés ont averti "à plusieurs reprises" (parle à mon c…) la jeune femme des risques associés au port de ce foulard lors d’une course de kart. Refusant de le retirer, celle-ci aurait plutôt décidé de le coincer à l’intérieur de ses vêtements, une solution qui s’est malheureusement avérée inefficace. "C’est une auto qui roule assez vite, à 30, 40, 50 km/h, alors [le foulard] est parti au vent", a expliqué M. Ceccon.

    "On essaie de les avertir, mais souvent elles se fâchent contre nous. Elles ne veulent pas l’enlever. N’importe quelle chose qui pend, c’est dangereux. Les cheveux longs, on les attache", a-t-il ajouté. (cela s'appelle “la sélection naturelle“….).

    Par souci de sécurité, le propriétaire avoue envisager d’interdire aux femmes qui portent un foulard de parcourir le circuit, même s’il conçoit qu’il s’agit d’une "question assez délicate".

    Le Journal de Montréal

    On en verra d'autres:

    par exemple, le Canada est le pays qui a le plus de malades de la SEP au monde…. le fait de manquer de vitamine D, est un des facteurs déclenchant de la sclérose en plaques…

    le fait “d'embastiller“ ou "encapuchonner" les filles sous des oripeaux sans forme permettra l'éradication de cette obligation cultuelle avec tous ses corollaires. (moins de femme, moins de capital de viande, moins d'enfants, moins d'esclaves filles et femmes)

    Y'a qu'à attendre… sélection naturelle, je vous dis!

     

     

  • Petits et grands: Cervelles éviscérés

    Les profs perdent la tête

    Herblay (95): harcelée par une prof et des collégiens, une fillette de 11 ans se suicide: (obsèques ce mercredi à Paris)

     […] En apprenant le suicide d’Evaëlle, 11 ans, victime de harcèlement scolaire, Leslie a aussitôt pensé à ce qui était arrivé à sa fille l’année dernière. Emma*, également scolarisée au collège Isabelle-Autissier d’Herblay (Val-d’Oise) en 4e, a aussi été victime d’un groupe d’élèves. Le suicide, la jeune fille y a pensé. Avec le recul, sa mère estime qu’elle failli passer à l’acte.

    "Ça a commencé trois semaines après la rentrée, relate Emma. Au début, ils me volaient mon matériel scolaire et ils le jetaient par la fenêtre“.

    Elle n’est pas seule, trois de ses amis dans sa classe subissent le même traitement. "Après ça a été des insultes, on se faisait bousculer et taper tous les jours", ajoute-t-elle. Un groupe tient à provoquer le chaos en classe. Emma et ses copains font partie des plus sages. Alors les coups pleuvent. […]

    […] Si la collégienne de 11 ans qui a été retrouvée pendue le vendredi 21 juin dernier dans sa chambre, subissait les moqueries, le bizutage, les coups et les insultes de ses camarades au collège Georges-Duhamel, elle était aussi victime du harcèlement de l’une de ses professeurs. "C’est parti de là. Elle la traitait de folle", témoigne une amie de la fillette"[…]. En taule, la prof!

    Et une de ses anciennes élèves de renchérir: "Quand tu n’arrives pas à faire quelque chose, elle te dit que tu es nulle. Elle dit à tout le monde: Vous êtes la pire des classes. "Une autre jeune fille déclare: "Ça dépend des élèves. Elle s’attaque aux plus faibles“. "

    Après avoir déposé plainte pour harcèlement scolaire, Marie et Sébastien, les parents d’Evaëlle, en ont déposé une nouvelle, après la mort de leur fille.

    Les parents de la collégienne décrivent une petite fille d’une profonde gentillesse, avec beaucoup d’amour à donner. "Elle était pleine de joie. Une enfant précoce ", confient-ils avant de souligner sa grande empathie. " Elle voulait être amie avec tout le monde. Souvent dans l’excès et, quand on est dans l’excès, on se fait rejeter", déclare son papa. Et d’ajouter: "C’est sûr qu’on a élevé nos enfants dans l’empathie. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde“.

    Les obsèques de la petite Evaëlle auront lieu le mercredi 3 juillet au Père-Lachaise de Paris. […]

    Closer

    25/06/2019

    Une jeune fille de 11 ans a mis fin à ses jours, vendredi soir, à son domicile à Herblay (Val-d’Oise). Elle s’est pendue dans sa chambre avec un foulard qu’elle avait accroché à son lit.

     […]

    "Ses harceleurs continuaient sur les réseaux sociaux"

    "Depuis le début de l’année, elle se plaignait d’être harcelée, raconte la mère d’une élève. Elle avait l’impression que tout le monde était contre elle. Elle était très renfermée. "Elle confirme toutefois qu’elle était bien visée par d’autres élèves“.

    Apparemment, elle était dans la pire classe.

     […]

    Le Parisien