Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education - Page 2

  • Il fait chaud l'été, froid l'hiver

    Aux États-Unis, le premier amendement de leur Constitution garantit la liberté d’expression. Les réchauffards ont beau glapir qu’il s’agit d’un déni de faits sur lequel tous les scientifiques seraient d’accord… Les plus de 35.000 signataires de l’Oregon Petition, universitaires, ingénieurs et chercheurs du monde entier leur rentrent leurs mensonges dans la gorge.

    On ne peut bâillonner tous les hérétiques. Tout au plus les discréditer. En mettant en cause leurs compétences. Quand on sait que le GIEC a été dirigé par des gens qui n’avaient qu’une formation et une pratique très limitées en climatologie. Un ingénieur ferroviaire et un physicien atomiste auxquels ont succédé des laborantins et des petits profs. Le dernier en date serait un expert en énergies renouvelables.

    En Europe, et tout particulièrement en France où fleurissent les délits d’opinion, on voudrait vous faire rentrer les bonnes pensées dans le crâne à coups de marteau sur la tête. Interdits de séjour sur les médias audio-visuels, leurs éditeurs menacés de contrôle fiscal, leurs sites web caviardés ou fermés sans préavis, les climato-réalistes semblaient en mauvaise posture depuis le début du troisième millénaire.

    Les réchauffards s’en félicitaient cyniquement au moment de l’Accord de Paris de 2015 qui était censé nous donner le coup de grâce. Entre fermetures des labos, mises à la retraite d’office ou déclassement dans des bureaux des scientifiques fonctionnaires, seuls des électrons libres pouvaient continuer le combat pour dénoncer ces supercheries.

    Mais au désarroi des verdâtres qui fêtaient leur victoire idéologique, un retournement d’opinion s’est opéré. Les gesticulations du lunatique Macron pour capter quelques voix écolos ont déconsidéré le réchauffisme. La loi Climat Résilience de 2021 votée à la hâte a fait pschitt.

    Difficile de faire gober au plus grand nombre les fariboles du réchauffement quand les moyens de communication modernes montrent qu’il a neigé plusieurs fois dans le Sahara et en Arabie, que des otaries de l’Antarctique viennent batifoler dans les eaux de la Polynésie, que les glaciers de l’Himalaya n’ont pas fondu comme prévu, et que les atolls qui devaient être engloutis avant 2020, sont toujours là…

    Le bon sens semble reprendre ses droits malgré le matraquage des médias serviles. Pas besoin d’être titulaire d’un Ph.D pour comprendre qu’il est normal qu’il fasse froid l’hiver et chaud l’été, et que les cycles climatiques ont toujours existé, de façon naturelle, en fonction des variations d’intensité du soleil et des évolutions de l’orbite terrestre. Même si Greta croit que Milankovitch était un vendeur de bicyclettes.

    FINALEMENT, TOUT ÇA C’EST LA FAUTE DE L’EXTREME DROUATE!

    Un certain Christophe Cassou du CNRS (la planque des chercheurs qui ne trouvent rien), membre éminent du Gang International des Escrocs du Climat, s’est plaint d’avoir été critiqué par des climato-sceptiques sur le web. C’étaient des patriotes qui plus est.  Circonstance aggravante !

    Cet homme qui se dit ouvert à la discussion ne palabre que si on est d’accord avec lui. Toute argumentation susceptible de remettre en cause ses croyances est perçue comme une agression haineuse et violente. Pour ce militant "les attaques climato-sceptiques sont nauséabondes, délétères et puantes". On retrouve là toute la dialectique pavlovienne des gauchistes frénétiques. Entre secte et croyances aveugles.

    Sous divers aspects, le réchauffisme est une religion laïque comme le communisme au siècle dernier. Avec son dogme, ses rites, ses grand messes, son haut et bas clergé, ses ouailles, sa bureaucratie, sa sainte gourdasse, sa propagande, ses interdits alimentaires ("devenez végétariens pour sauver le monde") et son inquisition médiatique prompte à punir de la mort sociale les blasphémateurs et les hérétiques.

    Cette attitude ne favorise pas un débat scientifique, que les réchauffistes esquivent en traitant par l’anathème et l’excommunication leurs contradicteurs. On ne discute pas avec le diable!

     

    "REPORTERRE"  CELLULE GAUCHISTE RIPOLINEE EN VERT S’AFFOLE

    Ils se disent "indépendants". Mais ils défendent les escrolos violents qui nous bassinent. Soutiennent les opposants à Poutine, comme ils attaquaient naguère Bolsonaro. Et bien sûr prennent le parti du Hamas contre les Israéliens. Symptômes de la peste gauchiste qui veut donner des leçons au monde entier. Alors qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes.

    C’est dire si j’ai été heureux de lire l’aveu dépité de ces crapules, reconnaissant leur échec. "Alors que les effets du changement climatique (fini le réchauffement?) sont de plus en plus couverts par les médias, les climato-sceptiques prospèrent".

    Ces prophètes de malheur admettent mal qu’un nombre croissant de scientifiques, en dehors du microcosme des subventionnés et des médiatisés, récupèrent les mêmes données satellite, croisent les mêmes statistiques et utilisent les mêmes algorithmes qu’eux… Et en tirent, par le raisonnement et le calcul, des conclusions diamétralement opposées.

    Lueur de réalisme dans ces esprits bornés, ils avouent que, selon un sondage IPSOS et Cevipof de 2023, la moitié des Français ne croient plus à la fable du réchauffement anthropique. Et cette lucidité est partagée par des chefs d’États comme Xi Jinping (Chine), Vladimir Poutine (Russie), Javier Milei (Argentine), Salman Al Saoud (Arabie), des leaders en orbite d’attente comme Geert Wilders (Hollande) et Trump (USA), et d’anciens présidents influents comme Jair Bolsonaro (Brésil).

    En outre, en Australie, aux USA, au Canada, en Finlande, en Norvège, une forte proportion de la population, jusqu’à 65%, ne gobe plus les fables du GIEC. Malgré la cenSSure de Google, YouTube, MSN, Chrome, Twitter, Facebook, au service des réchauffards… Le CO2 peut-il faire oublier la pédophilie de certains de leurs dirigeants, clients assidus de Jeffrey Epstein et autres salopards du même tonneau?

    Plutôt que de reconnaître leurs erreurs, les enfumeurs du GIEC voudraient punir les coupables de leur perte d’influence

    Les climato-réalistes reviennent de loin. Les brimades et exclusions des réseaux dont certains ont changé de nom comme des voyous après un mauvais coup ne sont rien à côté des menaces de quelques fous furieux menés par le fantasque ex vice-président US Al Gore.

    Cet autre "Mozart de la finance" qui, lors de la crise des subprimes a planté Goldman Sach de 10 milliards de dollars, renfloué sur des fonds fédéraux, voulait instaurer un crime contre l’humanité de climato-scepticisme. Avec une cour pénale façon Nuremberg pour condamner à la prison à vie tous ceux qui réfuteraient les élucubrations du GIEC.

    PREDICATEURS OU PREDATEURS, LES OBJECTIFS DES RECHAUFFISTES

    Les gens du GIEC racontent n’importe quoi pour satisfaire leurs sponsors. Ils en attendent des dividendes sous forme d’honneurs, de postes convoités, de crédits de recherche, de publications favorisées et bien sûr de rémunérations confortables. À ce tarif-là, ils justifient par tous les moyens trois objectifs principaux :

    D’abord assujettir les États-Nations à une plate-forme de décision mondiale, en commençant par des traités contraignants d’abandons de souveraineté, anticipant un gouvernement global aux ordres des conglomérats financiers. Avec au début des simulacres d’élections, sans que les dirigeants désignés soient responsables devant le peuple. Le tout enrobé d’une propagande menaçante que chacun doit reprendre en chœur s’il veut éviter l’exil intérieur.

    Ensuite détourner le regard des Occidentaux vers la menace fantôme du réchauffement cataclysmique, en occultant la menace réelle de l’invasion migratoire qui est en train modifier radicalement leurs équilibres sociétaux ainsi que leurs modes de vie… Tout en attirant au profit des banksters des foules de manœuvres aisément manipulables ou remplaçables, pour peu qu’on satisfasse leurs lubies religieuses.

    Enfin parachever une paupérisation généralisée compensée par un assistanat réduit au minimum vital destiné à rendre les gens encore plus dépendants et à enrayer toute velléité de contestation.

     

    Avec à la clé une restructuration économique destinée à favoriser la transition de l’économie réelle vers le monde de la finance pure... Sans se priver du bonus de la docilité des peuples muselés. Abrutis par les mass médias et assez soumis pour avoir subi, sans se rebiffer, les diktats expérimentés de façon concluante lors de la crise sanitaire provoquée.

    Christian Navis

    https://climatorealist.blogspot.com/

  • NON… MAIS….. QUOI?  QUOI?  Encore!

    Un sondage montre de graves lacunes en Histoire chez les jeunes: 46% ne savent pas quand a commencé la Révolution française

    À peine plus d’un jeune Français sur deux capable de dire quand a débuté la Révolution Française. C’est un des alarmants résultats d’une étude réalisée par l’institut de sondage OpinionWay et publié dans La Tribune du Dimanche ce 7 janvier.  À la question "Avez-vous déjà entendu le terme Shoah?" seulement 63% des jeunes qui ne lisent aucun livre répondent "oui"

    Ce rapport, dirigé par la politologue Chloé Morin, jette une lumière crue sur les lacunes des Français de 16 à 24 ans en histoire, et ce alors qu’Emmanuel Macron se montrait pourtant clair lors de son intervention sur le plateau de l’émission "C à vous" le 19 décembre. "L’école, c’est la mère de toutes les batailles", martelait le chef de l’État, ajoutant que l’éducation était «une partie du rendez-vous» qu’il donnerait aux Français en janvier, sans donner plus de détails.

    Rapport à l’Histoire, à l’information, présomption d’innocence ou encore laïcité: les questions, qui portent sur des thématiques diverses et variées, pointent le faible niveau de connaissance historique de la génération née entre 1999 et 2007. Seulement 54% des 986 personnes interrogées sont capables de dire que la Révolution française a commencé en 1789, quand 46% donnent une mauvaise réponse. 40% peuvent affirmer que le mur de Berlin est tombé en 1989, quand moins d’un quart des jeunes Français avance 1948 pour la date de la création de l’État d’Israël.

    Ces réponses sont également croisées avec d’autres données, comme «la proximité partisane, les sources d’information, mais surtout le temps de lecture mensuel et celui passé quotidiennement devant l’écran de son smartphone», détaille encore La Tribune. À la question "Avez-vous déjà entendu le terme Shoah?", seulement 63% des jeunes qui ne lisent aucun livre répondent "oui", alors que presque 90% des 16-24 ans qui lisent trois livres ou plus chaque mois peuvent répondre par l’affirmative. […]

    Des résultats qui s’expliquent en partie par la façon dont les jeunes s’informent : les réseaux sociaux sont la première source d’information pour 45% des personnes interrogées, devant les chaînes de télévision. Seulement 8% d’entre eux s’informent grâce à la presse écrite.

    Le Figaro

  • NON… MAIS….. QUOI?  QUOI?

    Un couple convoqué devant la justice pour avoir prénommé leur fils Fañch avec un " ~ " (diminutif de Frañsez, équivalent breton de François)

    Le prénom de leur fils avait déjà posé problème à d’autres parents. Mais à chaque fois la justice avait validé l’utilisation du tilde et les petits garçons avaient pu garder leurs prénoms.

    Un couple du Maine-et-Loire est convoqué en février devant un juge des affaires familiales pour avoir prénommé, l’été dernier, leur fils Fañch avec un tilde (~), un signe qui reste officiellement interdit à l’état-civil en France, selon un courrier consulté ce dimanche.

    Le Code civil prévoit que "les prénoms de l’enfant sont choisis librement par ses père et mère" mais cette liberté a pour limite l’intérêt de l’enfant, rappelle le parquet d’Angers dans sa décision.

    "On nous dit que nous ne prenons pas en compte l’intérêt de notre enfant. C’est violent. On sous-entend qu’on est de mauvais parents, juste pour un tilde", a déclaré la maman au Courrier de l’Ouest, qui a révélé l’existence de ces poursuites.

    Le couple avait été prévenu à la maternité par l’officier d’état-civil que l’orthographe de ce prénom pouvait poser problème aux termes de la loi mais "nous avons fait le choix de le garder et de nous battre si nécessaire", a expliqué la mère au journal. (…) Le Parisien

    Sur Wikipédia

    François: Frañsez en breton (diminutifs Fañch, Fañchig, Saig, Soaig).

  • LA VÉRITÉ SUR LA COLONISATION

    Par un ancien "colonisé" qui a plus de deux neurones dans la cervelle

    Entretien choc de driss ghali sur la colonisation française

    Dans ce Grand entretien, Driss Ghali, auteur d’Une contre-Histoire de la colonisation française, explique  sa position en tant qu’écrivain et spécialiste des relations internationales sur l’immigration, l’identité nationale, le destin de la France et les causes de son déclin.

    "On vous parle à longueur de journée de la guerre d’Algérie pour vous faire oublier la colonisation en cours du territoire français par l’immigration de masse. Nous vivons une véritable situation coloniale en 2023 avec deux peuples face à face et une concurrence territoriale évidente. Je vous rappelle que nous avons plus de 700 zones urbaines sensibles selon le ministère de l’Intérieur, c’est-à-dire 700 zones où la France est mise entre parenthèses. Des zones où des populations étrangères supplantent les Français, où des gangs étrangers ou d’origine étrangères évincent la police français et la pègre française elle-même !"

    "L’histoire de la colonisation est la " propriété privée " de lobbies, français et étrangers, qui n’ont aucun intérêt à ce que la vérité soit connue des Français, des Maghrébins et des Africains".

    "Si vous croyez que la France s’est enrichie aux colonies, vous vous trompez, car la colonisation a été une très mauvaise affaire du point de vue économique et financier. Si vous croyez que les quelques milliers de kilomètres de route et de canaux d’irrigation légués par la France avaient de quoi assurer le décollage économique des colonies, vous vous trompez aussi, car la France a très peu investi dans son empire, par manque d’argent et de volonté politique".

    "En réalité, la colonisation est le fruit d’un processus largement habité par l’émotion voire par la déraison. Tout s’est joué en deux dates majeures. En 1815, la France a été confinée dans ses frontières naturelles et empêché de créer des alliances avec d’autres pays européens, en vertu du Congrès de Vienne. En 1870, la France perd l’Alsace-Lorraine au profit des Prussiens. Quand on "somme" ces deux dates, on obtient un pays puissant, industriel, dynamique mais qui est empêché d’exercer son influence en Europe et qui est humilié aux yeux de ses voisins. Cette douleur, cette frustration sont saisies par la Troisième République, la gauche donc, qui propose l’outre-mer comme un horizon au peuple français. Ça s’est passé autour de 1880-1885. L’indigène n’a jamais été au centre de l’équation. L’on a décidé de coloniser pour soigner une "maladie" franco-française et non pour piller les uns ou pour civiliser les autres.

    "La colonisation française n’a pas pu toucher l’essentiel à savoir les mœurs, les mentalités et les valeurs. Elle a changé certains paysages (comme la plaine de la Mitidja en Algérie), mais elle n’a pas changé la civilisation. Or, c’est la civilisation qui détermine le développement. Soit on a le bon "programme mental et moral" pour devenir un pays développé, soit on ne l’a pas.

    "La civilisation en place en Algérie n’est pas du tout compatible avec le développement économique. Elle ne fomente pas le Sérieux, or sans rigueur, discipline et sens du sacrifice on ne s’arrache pas au sous-développement.Tout le pétrole du monde ne peut rien contre une civilisation qui a tiré le frein à main !

    “Il en va de même au Maroc et en Tunisie, en dépit des apparences et de la propagande de quelques journalistes français qui confondent les ronds-points flambant neufs avec le développement. Sauf qu’au Maroc et en Tunisie, les régimes en place ont eu la sagesse de ne pas empêcher les forces vives de s’enrichir et d’investir. Cela a rendu la vie des Marocains et des Tunisiens moins intolérable que celles des Algériens".

    "La colonisation a été une idée tordue qui a eu des résultats inespérés. Certains sont de véritables bienfaits qu’il faut célébrer et dont les Français peuvent être fiers. Vos aïeux qui nous ont colonisés nous ont libérés de l’esclavage, des razzias, de la loi des seigneurs et des chefs de guerre, de la peste et de la maladie du sommeil. En dépit du manque de moyens mis à disposition des colonies, des hommes exceptionnels, civils et militaires, laïcs ou religieux, ont inventé des solutions ingénieuses pour alléger le fardeau de l’existence des indigènes. Ainsi, le vaccin contre la peste a été inventé à Madagascar en 1932.

    Plus important encore peut-être est le réveil de nos civilisations suite à l’électrochoc colonial. Vous avez démontré aux Algériens qu’il est possible de tirer quelque chose de la Mitidja, réputée insalubre à cause des marais ; aux Marocains qu’il est possible de vaincre les obstacles naturels posés par l’Atlas, aux Ivoiriens qu’il est possible d’obtenir d’énormes rendements agricoles en dépit des parasites et des insectes. Vous nous avez redonné confiance en nous-mêmes. Et puis, j’allais l’oublier : vous avez contribué à libérer les femmes de leur servitude et fait émerger le statut de l’enfant qui bien souvent n’existaient pas outre-mer. Les juifs d’Afrique du Nord ont eu dans la colonisation une chance historique d’échapper à la servitude millénaire qui leur était imposée par les musulmans".

    " La décolonisation, on l’oublie souvent, a été plus une formalité qu’autre chose. A part l’Indochine, le Cameroun et l’Algérie, la France a "donné" l’indépendance à ses colonies. D’ailleurs, une grande partie des pays africains ne voulaient pas de l’indépendance, en tout cas pas tout de suite. Ils voulaient une relation plus équilibrée et non la séparation (je pense à Houphouët Boigny de Côte d’Ivoire ou à Senghor du Sénégal notamment). Ce petit détail a échappé à nos "amis" indigénistes et décoloniaux".

    "Une fois l’indépendance acquise, les civilisations locales ont repris la vedette. D’où le naufrage de la plupart des anciennes colonies françaises, plus ou moins total, plus ou moins absolu. D’ailleurs, les colonies britanniques n’ont pas eu un sort meilleur, voyez les catastrophes en chaîne survenues au Libéria, en Sierra Leone ou même au Nigéria après la libération: guerres civiles, présidents assassinés, destruction des infrastructures. Je ne vois pas pourquoi on dit que les anciennes colonies britanniques se portent mieux que les anciennes colonies françaises".

    Mitrophane Crapoussin

     

  • 14 JUILLET: VIVE NOTRE FRANCE ÉTERNELLE!

    GLOIRE A CEUX QUI SONT MORTS POUR ELLE!

     

    VOYANCE de Josyane JOYCE: dans un peu moins de 5 ans, si les Français continuent à gémir et à ne rien faire, il sera beaucoup trop tard pour la France

    Nos hommes politiques baissent les yeux et courbent l'échine… Français, tout est dans les paroles de ton hymne national!

    LA MARSEILLAISE

    Premier couplet 

    Allons, enfants de la Patrie,

    Le jour de gloire est arrivé!

    Contre nous de la tyrannie

    L'étendard sanglant est levé, (bis)

    Entendez-vous dans les campagnes

    Mugir ces féroces soldats?

    Ils viennent jusque dans vos bras

    Égorger vos fils, vos compagnes!

    REFRAIN: 

    Aux armes, citoyens,

    Formez vos bataillons,

    Marchons, marchons!

    Qu'un sang impur

    Abreuve nos sillons!

    COUPLET 3 

    Quoi! des cohortes étrangères

    Feraient la loi dans nos foyers!

    Quoi! ces phalanges mercenaires

    Terrasseraient nos fiers guerriers! (bis)

    Grand Dieu ! par des mains enchaînées

    Nos fronts sous le joug se ploieraient!

    De vils despotes deviendraient

    Les maîtres de nos destinées!

    REFRAIN 

    COUPLET 4 

    Tremblez, tyrans, et vous, perfides,

    L'opprobre de tous les partis,

    Tremblez! vos projets parricides

    Vont enfin recevoir leurs prix! (bis)

    Tout est soldat pour vous combattre,

    S'ils tombent, nos jeunes héros,

    La terre en produit de nouveaux,

    Contre vous, tout prêts à se battre!

    COUPLET 6 

    Amour sacré de la Patrie,

    Conduis, soutiens nos bras vengeurs.

    Liberté, Liberté chérie,

    Combats avec tes défenseurs! (bis)

    Sous nos drapeaux que la victoire

    Accoure à tes mâles accents,

    Que tes ennemis expirants

    Voient ton triomphe et notre gloire!

    REFRAIN 

  • Pour les messieurs et autres "fan-es"

    "fan-es": ben oui, quoi, c'est de l'écriture inclusive, hahahaha