Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Savoir - Page 6

  • Relaxé... mais escroc quand même!

    Jugé pour avoir vendu une "fausse" raquette de "son" Roland-Garros 1983, Yannick Noah relaxé

    Yannick Noah a été relaxé jeudi 7 avril 2022 par le tribunal de Versailles dans une affaire l’opposant à un fan qui pensait avoir acheté une raquette utilisée par l’ancien tennisman lors de la finale victorieuse de Roland-Garros en 1983.

     […]

    En 1986, lors d’une vente aux enchères organisée par TF1 au profit de l’association Care France, Yannick Noah a vendu une raquette, qu’il dit avoir utilisée pendant la finale 1983 de Roland-Garros gagnée trois ans auparavant.

    Un passionné de tennis, Pierre R., décédé en novembre 2020, l’a achetée 12.000 francs, soit près de 2.000 euros, sur la base d’une attestation manuscrite signée par Yannick Noah.

    Mais fin 2016, l’acquéreur décide de la vendre et la fait donc expertiser pour connaître sa valeur. Un spécialiste de l’étude Drouot lui indique alors que cette raquette de la marque Coq sportif n’a jamais été utilisée par le tennisman lors de cette édition de Roland-Garros.

     Une action "irrecevable" car "prescrite"

    L’homme, puis sa fille et son épouse, ont donc saisi le tribunal de Versailles pour que soit engagée la responsabilité de Yannick Noah pour avoir réalisé un faux document, et la responsabilité contractuelle de Care France, bénéficiaire de la vente aux enchères. Ils demandaient 35.000 euros de préjudice.

    Le tribunal de Versailles, qui a jugé en février cette affaire, a déclaré jeudi cette action "irrecevable" car "prescrite", la vente ayant été réalisée 33 ans avant la saisine du tribunal.

    […]

    L’article dans son intégralité sur Paris Normandie

     

    Le pseudo "Préféré des français" pendant 30 ans !

  • France Orange Mécanique, 14e semaine 2022: de pire en pire !

    A l’attention de messieurs les ministres de la Justice – Garde des Sceaux et de l’Intérieur, quelques "faits divers" au cours de ce mois de Avril 2022 dans notre " Douce France " où, selon eux, l’insécurité ne serait qu’un sentiment!

    Au sujet de la "double nationalité"; la supprimer ne serait pas la solution, elle peut même être une protection efficace contre la délinquance, à la condition que tous, récidivistes, délinquants, voleurs, agresseurs, violeurs et criminels, soient déchus de leur nationalité française et expulsés immédiatement. La déchéance de nationalité doit être inscrite au programme du candidat que nous choisirons !

    **Le quotidien "Le Figaro" a publié en exclusivité " La flambée de l’insécurité et de la délinquance durant le premier trimestre 2021, une progression effrayante par rapport à 2019; environ 1900 cas par jour, soit environ 350.000 pour l’année. "

     

    Semaine 14; du 02 au 08 avril.

    02/04 – Tarbes (Hautes-Pyrénées); Prison ferme pour Mohamed, 44 ans, multirécidiviste et polygame, qui exigeait que son fils de 18 ans ait des relations sexuelles avec sa propre mère; "Tu as cinq minutes pour niquer ta mère".. Sur le banc du tribunal son épouse officielle et deux de ses quatre enfants, en face, sa compagne et son fils, les victimes des violences. Mohamed avait déjà échappé aux Assises pour "tentative de meurtre" il y a plusieurs années.

    Cesson-Sévigné (35); Tôt samedi matin, alors qu’elle se rendait à son travail en vélo, une jeune femme de 19 ans a été frappée et violée en pleine rue par un migrant camerounais, âgé de 21 ans et déjà connu des services de police. Il a été appréhendé.

     

    Montpellier (34); Alexandre, 32 ans, dansait sur le parvis de l’Opéra comédie lors d’un concert " Montpellier chante la liberté et la paix ". " Un individu a surgi et l’a propulsé par trois fois dans l’escalier, sans aucune raison, gratuitement, sa tête a frappé la dalle de pierre, c’était horrible. Il est mort sur le coup " explique Sandrine, témoin de la scène.

    Bobigny (93); Un chauffeur de bus et deux passagers ont été violemment agressés par un groupe d’individus armés de battes de baseball et de gaz lacrymogène. Trois des agresseurs ont été interpellés alors qu’ils tentaient de prendre la fuite.

    Lorient (56); Cinq voyous pénètrent en pleine nuit, et en fracassant la porte, dans l’appartement occupé par un jeune couple et un copain, dans le quartier de Kerfichant. Au lit, avec son amie, il est roué de coups de pieds, enchaîné, étranglé avec une chaîne de vélo, inondé d’essence et menacé d’être brulé vif. L’un des agresseurs, âgé de 29 ans, s’isole avec l’amie et la viole en filmant la scène et la menaçant de tout diffuser sur les réseaux sociaux. Ils ont été séquestrés durant plusieurs heures. Sans doute un motif de dette pour des stupéfiants.

    Châteaudun (28); Un codétenu radicalisé a frappé à mort, à coup de tesson de bouteille, un autre détenu de ce centre de détention, âgé de 27 ans. Le parquet de Chartres indique que "l’auteur des faits était suivi au titre de la radicalisation depuis 2016 mais que rien n’indiquait qu’il y avait un lien avec cette radicalisation". Cela ne vous rappelle rien ?

    Haillicourt (62); Quatre individus ont frappé à coups de marteau puis poignardé un homme âgé de 43 ans qui se trouve à l’hôpital entre la vie et la mort. C’est la mère de la victime qui a ouvert la porte de son domicile de la "cité des Fleurs" à Haillicourt, près de Béthune. Elle a été mise en joue avec un fusil à pompe. Il pourrait s’agir d’un règlement de comptes.

     

    03/04 – Bayonne (64); Un individu âgé de 30 ans, dont on ignore l’identité et les origines mais faisant l’objet d’une OQTF, a été interpellé pour avoir agressé au couteau deux femmes, âgées de 64 et 28 ans, qui l’hébergeaient dans leur appartement de l’esplanade Jouandin, dans les quartiers hauts. Elles ont été dirigées dans un état grave vers le centre hospitalier.

     

    **Puisqu’il est justement question d’Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF), le président Macron vient d’affirmer "qu’il n’avait aucune leçon à recevoir sur l’immigration clandestine". Rappelons-lui qu’il y avait 120.000 OQTF en 2020 et que moins de 8% ont été expulsés depuis, alors qu’il y a plus d’un million de clandestins en situation irrégulière actuellement en France, et bien plus demain!

     

    Nancy (54); Place Dombasle, centre-ville vers 2 h 15, un homme d’une quarantaine d’années a été laissé pour mort, après avoir été roué de coups de pied et de poing par deux individus, sur le passage piétons, en plein milieu de la chaussée.

    Scène identique à Rouen (76), c’est sur la voie publique, à la sortie de la discothèque "Le Duc", rue François Arago, qu’un homme, âgé de 24 ans, a été également retrouvé mort après avoir été agressé de plusieurs coups de couteau. Certainement après un différent, après qu’ils aient été "expulsés" de l’établissement. Le meurtrier est activement recherché.

    Roanne (Loire); Rue de Bourgogne, Mohamed Rahrah a poignardé à plusieurs reprises son voisin, âgé de 87ans, lui occasionnant sept plaies au visage, dont une près de la carotide, qui aurait pu être fatale et lui valoir les " Assises " pour tentative de meurtre. Bien au contraire, il n’a écopé que de deux ans ferme" pour violences avec usage d’une arme ".

    Bobigny (93); Jeremy Cohen était juif et il n’a pas quitté Bobigny, l’une de ces banlieues où les juifs n’ont pas le droit de vivre. Comme il avait un léger handicap mental, Jeremy ne pensait pas que porter une " Kippa " était mortel. Une bande de voyous, dont vous devinez les origines, l’ont insulté, agressé, frappé, Jeremy s’est enfui et il n’a pas vu le tram. Il est mort écrasé, mais ce n’est pas un accident, comme on voulait nous le faire croire, c’est un meurtre " sans probablement intention de donner la mort ". Un juif de moins à Bobigny, en reste-t-il encore un ?

     

    04/04 – Brest (Finistère); "La place de la Liberté est devenue un vrai coupe-gorge. Je ne passerai jamais par là le soir"; Harcèlement de rue, agressions, trafic de drogue. Son tunnel, le passage Jean-Monet, menant rue de Siam est évité par de nombreux passants. Cette retraité, vivant depuis 40 ans à Brest, explique "ne plus se sentir en sécurité dans ce centre-ville. Nous sommes constamment les cibles. Ce n’est plus possible“.

    Boulogne-sur-Mer (62); Agressé à coups de bouteille à la tête, à la sortie d’une discothèque, par des gens du voyage, le pronostic vital de ce policier hors service, âgé d’une trentaine d’années, est engagé.

    Oullins (69); Sur la ligne 63; Un bus caillassé par trois d’individus qui ont roué de coups et menacé de mort le chauffeur avant de s’enfuir. Ils sont activement recherchés.

    Antibes (06); Avenue des Oiseaux, un homme de 63 ans a été étranglé par le migrant étranger, originaire de Géorgie, âgé de 35 ans, qu’il hébergeait depuis plusieurs mois. Il se trouve entre la vie et la mort à l’hôpital de La Fontonne. Inconnu des services de police français, l’individu faisait tout de même l’objet d’une fiche de recherche Schengen, émise par l’Espagne, pour homicide et vol.

     

    05/04 – Lewarde (59); Dans la rue de Loffre, alors qu’il surprenait trois voyous "qui s’intéressaient aux voitures en stationnement", un habitant a reçu un coup de machette à la tête en tentant de les faire fuir. L’un des trois, âgé de 18 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.

    Nancy (54); Les policiers de la BAC ont ouvert le feu à sept reprises contre un véhicule qui refusait de se laisser contrôler, à Saint-Max, après une longue course poursuite et qui, piégée au fond d’une impasse, est venue percuter la voiture de la BAC.

     

    06/04 – Le Mans (Sarthe); Elle avait 17 ans lorsqu’elle a été violée dans la cave de son immeuble le 27décembre 2018 par un migrant congolais de 28 ans qui était sorti de prison un mois auparavant. Il avait été incarcéré également pour un viol en 2013. Il est jugé par la cour d’Assises de la Sarthe depuis mardi.

    Seine-Saint-Denis (93); La cour d’Assises juge Abdallah Miladi, 35 ans, un migrant clandestin tunisien multirécidiviste qui avait tué Maxime Rendu, un ingénieur de 23 ans, à la sortie d’un festival techno, en 2016, au parc de la Villette, pour le dépouiller. Son corps avait été repêché dans le canal de l’Ourcq. 18 années de prison ont été requises.

    Châlons-en-Champagne (51); Vêtu d’une djellaba et armé d’un couteau de cuisine, il hurle " Allah détruit la France. Vous êtes un peuple de vaincu. Vous êtes morts ". Il a été interpellé et ses facultés mentales sont probablement défectueuses.

     

    07/04 – Canteleu (76); Les policiers interpellent un voyou qui venait d’agresser un homme à l’aide d’une batte de baseball. Ils sont attaqués par une bande de "jeunes" qui tentent de le libérer. Véhicule endommagé, policier blessé. La vidéo présente l’agression dans toute sa violence. N’y avait-il pas "légitime défense"?

    Pontivy (56); Cette mère de famille avait décidé d’héberger un individu " en situation d’errance ". Elle s’absente 20 minutes et cette ordure en profite pour agresser sexuellement le petit garçon, âgé de 4 ans, de sa bienfaitrice. Saïd, 40 ans, n’a été condamné qu’à 18 mois de prison. Sera-t-il expulsé?

    Melun (77); Cela fait plus d’un an que le facteur ne distribue plus le courrier dans cet immeuble de la Tour 13, square de Lorient, où résident encore une cinquantaine de locataires. Motif; des dealers au pied de l’immeuble qui casse tout, boîtes aux lettres, ascenseur, etc. La poste propose de venir chercher le courrier à Vaux-le-Pénil, tout près, à quatre kilomètres.

     

    08/04 – Cahors (46); Quatre jeunes voyous, déjà connus de la police pour des actes de violence, ont agressé et gravement blessé au couteau, à la sortie du lycée Clément-Marot, un jeune élève de 17 ans, accompagné de son grand-frère. "Cela aurait pu être très grave. Ce sont des mini-terreurs qui jouent au caïd dans la rue" a ajouté le commissaire Patrick Meynier.

     

    Guéret (23); Connu pour différents troubles à l’ordre public et comportements perturbateurs à l’égard des femmes, ce migrant Afghan de 31 ans avait pourtant obtenu son titre de séjour en 2019 par la préfecture de Guéret. Il vient d’agresser sexuellement, en la plaquant sur le sol, une femme de 72 ans.

    Creil (60); Attirés dans un guet-apens, dans le quartier des Hauts-de-Creil (un feu déclenché dans la rue de Renette), les policiers ont été encerclés et agressés par des dizaines d’individus. Trois d’entre eux ont été placés en garde à vue.

    Echirolles (38); Pour un mauvais regard, trois personnes ont été agressées sur le parking d’un magasin de l’avenue d’Honhoue. L’une des victimes a été blessée au visage par une pince coupante. Un individu a été placé en garde à vue, son complice s’est enfui.

    Marne; Avec déjà 46 mentions sur son casier judiciaire, la " Justice " a décidé de faire de nouveau confiance à ce "Rémois", âgé de 42 ans, compte-tenu de "ses efforts pour se réinsérer". Nous ignorons l’identité de ce " Rémois" et applaudissons à "ses efforts pour se réinsérer…pour la 47éme fois". 

     

    Espagne – Iles Canaries; Trois migrants ont été arrêtés dès leur arrivée aux Canaries pour " avoir jeté par-dessus bord 25 autres migrants durant la traversée depuis la Mauritanie ", selon les témoignages des survivants. Ils étaient environ 75 au départ de Nouakchott, dont des femmes et des enfants et 48 seulement ont débarqué sur l’île espagnole d’El Hierro, selon les autorités policières.

    Toujours en Espagne, RFI a regretté qu’il n’existe pas dans la péninsule ibérique une page quotidienne qui relate les principaux "Faits divers", comme c’est le cas, en France, avec "Fdesouche", alors que l’insécurité est en progression constante.

     

    Depuis ses accords avec le Maroc, au sujet du Sahara, l’Espagne échappe à l’immigration clandestine des subsahariens. Depuis le début de l’année plus de 800 migrants ont été expulsés depuis Tanger. "Inacceptable" jugent l’Association marocaine des droits de l’homme et, bien entendu, les migrants concernés.

    Manuel Gomez

  • Et si l’on reparlait des scandales Véolia-Macron

    Voici la relation d’une énième magouille de Macron pour servir des copains ayant aidé son ascension, on y retrouve les mêmes ou presque… lors de laquelle, le PNF fit semblant d’ouvrir une enquête en juin 2021, pour mieux bloquer le dossier, comme il en est de l’affaire Alstom et en sera avec McKinsey!

     

    Le rachat de Suez par Veolia  fut un autre scandale déjà oublié.  En quelques mois, un mastodonte dévora son principal concurrent, en pleine pandémie mondiale… Malgré l’opposition du groupe Suez et de ses syndicats, cette escroquerie réussit. Etrangement, l’on y retrouve encore Alexis Kohler, l’âme damnée de Macron, à moins que ce ne soit le contraire… Cet homme éminent discret est issu de familles où l’on ne trempe que dans des affaires majeures et mondiales…

     

     Huissiers dépêchés par Veolia chez des universitaires ou journalistes hostiles à cette OPA, menaces auprès du conseil d’administration de Suez, bataille judiciaire, conflits d’intérêts au sein du cabinet Equanim chargé de la médiation entre les deux parties… L’Élysée  brouilla les pistes et organisa l’impuissance de l’État pour avaliser la vente des parts d’Engie dans Suez à Véolia. Les autorités de la concurrence approuvèrent ce rachat, son président est le beau-père de Julien Denormandie.. Comme on se retrouve!

     

      En avril 2021, une plainte fut déposée auprès du PNF par plusieurs syndicats du groupe Suez, suspectant "trafic d’influence" d’Alexis Kohler, du PDG de Veolia, Antoine Frérot, président du conseil d’administration d’Engie, de Jean-Pierre Clamadieu, et du PDG du fonds Meridiam, Thierry Déau. Les plaignants dénonçaient "l’intervention de l’Elysée bien en amont de l’annonce publique du projet", puis les "pressions régulières et répétées pour faire aboutir" le rapprochement.

     

    Les syndicats firent état de plusieurs réunions "impliquant le gouvernement", d’un accord avec Meridiam "en amont de l’annonce du projet", de "l’intervention à différents niveaux de nombreux acteurs proches du pouvoir […], mais surtout l’intervention directe d’Alexis Kohler en octobre 2020 auprès de représentants syndicaux" pour obtenir lors du conseil d’administration d’Engie que Veolia rachète les parts (29,9%) détenues par Suez.

     

    En mai, un mois après la plainte, l’Union syndicale (CGT-CFDT-CFTC) de Suez, revendiquant 65% de la représentativité du groupe, avait "décidé de mettre en demeure les sociétés Veolia, Engie, Meridiam et Suez de ne pas procéder à la destruction ou à l’altération des documents saisis le 26 novembre 2020 et actuellement sous séquestre". Ils s’inquiètaient alors de voir disparaître "ces documents [qui] pourraient se révéler être des éléments de preuves déterminants permettant d’identifier avec plus de précision le rôle de chacun des acteurs ayant été impliqués" dans le rachat.

     

    Mais après plus de sept mois d’âpres négociations, les dirigeants de Veolia et de Suez s’étaient finalement entendus mi-mai pour que le premier dévore une bonne part du second et forme un champion de l’eau et des déchets, de 37 milliards d’euros. Fin juillet, Veolia a lancé une offre publique d’achat sur les 70,1% restants.

     

    La presse relata notamment un appel d’Alexis Kohler passé aux deux administrateurs CFDT d’Engie, pour les convaincre de sortir de la salle au moment du vote qui allait sceller le destin de Suez. Les différents protagonistes s’accordent à dissimuler le rôle clé que joua Kohler, secrétaire général de la présidence de la République, lequel refusa par deux fois de se présenter  à la commission d’enquête de l’Assemblée nationales sur la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences, malgré la peine encourue et auquel, il n’est rien advenu, prouvant ainsi une fois de plus qu’il ne s’agit que de guignoleries.

     

    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/ceeau/l15b4376_rapport-enquete

     

    Cette opération engendra la suppression de milliers d’emploi. Suez perdit 60% d’actifs et  environ 40 000 salariés. Ainsi Macron offrit-il à Veolia, déjà en situation de monopole mondial sur le marché de l’eau, la permission de dicter sa loi aux collectivités territoriales françaises.

     

    Cette affaire démontre à nouveau tout son mépris  au bien commun et à l’intérêt général, l’essentiel étant pour lui que Véolia devienne un géant de l’eau et des déchets…

     

    Ayant pour seule idéologie le profit mondialisé, ce scandale prouve à nouveau combien Macron n’est devenu Président que pour servir d’autres intérêts que ceux des Français et accessoirement les siens, lesquels doivent prospérer auprès de ceux acquis avec Nestlé et Pzifer dans le trust d’un paradis fiscal.

     

    Daphné Rigobert

  • Les sondages sont archifaux!

    En 2012, l’Intelligence artificielle a donné les 10 premiers candidats dans l’ordre!

    En 2012 l’Intelligence artificielle a donné les 10 premiers candidats dans l’ordre!!

    C’est tout simplement époustouflant. Aucun sondeur ne serait capable d’un tel exploit. ( Filteris, c’est l’ancêtre de l’application Qotmii )

    Comparez ci-dessus les prévisions de l’IA et les résultats du premier tour 2012. L’écart est minime. Bluffant!

    Et cette année, l’IA place Zemmour premier ou second depuis 4 mois sans interruption.

    Il faut donc croire à l’IA car les sondages sont soit totalement dépassés donc faux, soit truqués et sciemment manipulés. Entre le choix de l’échantillon et les corrections finales apportées par les sondeurs, on peut décréter que le soleil est bleu et que la mer est jaune.

    Je crois plutôt à une manipulation voulue par le Système, afin de décourager l’électorat zemmourien et susciter un " vote utile " pro-Marine.

    Et ça marche, car tous les médias se gardent bien de divulguer les chiffres quotidiens de l’application Qotmii, qui n’a jamais envisagé un remake de 2017 Macron/Marine, mais plutôt un duel Macron/Zemmour. Ce que le Système redoute.

    Voici le classement donné par l’IA ce jour:

    Macron 23,2%

    Zemmour 16,3

    Marine 14,8

    Mélenchon 13,8

    Pécresse 6,9

    Des chiffres parfaitement crédibles compte tenu de la fabuleuse campagne d’Éric Zemmour, capable de mobiliser 100 000 personnes au Trocadéro, capable de rassembler 120 000 adhérents en trois mois avec son parti Reconquête, capable de susciter une ferveur et un espoir inégalés, capable de faire exploser l’audimat sur tous les plateaux TV, capable d’être présent à trois évènements par jour. Il est celui qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, comme le Président.

    Mais surtout, Éric et ses équipes ont fourni un fabuleux travail pour élaborer un programme décapant, à des années lumière des mesurettes réchauffées de ses concurrents mondialistes.

    En 35 fiches synthétiques parfaitement claires, Zemmour vous livre un programme complet, crédible et chiffré, alors que d’autres n’ont tout simplement pas de programme, comme Macron!

     

    https://programme.zemmour2022.fr/

    Avec Éric, c’est l’assurance d’un retour de la France gaullienne et c’est la fin de cette mondialisation dévastatrice, qui veut la peau de notre patrimoine culturel, de notre Histoire et de notre art de vivre.

    Marine à 23% et Eric à 10%, c’est absolument impossible. 

    Comment expliquer un tel écart alors que le programme de Marine est de moins en moins cohérent, de moins en moins clair, tant celle-ci a retourné sa veste pour se couler dans le moule bien-pensant afin de se dédiaboliser.

    Elle a adopté la religion mondialiste et s’accommode désormais de l’impérialisme bruxellois sans sourciller. Elle ne changera rien et fera tout pour être réélue. 

    Avec l’IA, Zemmour a longtemps été devant Macron, mais la guerre en Ukraine a donné un net avantage au candidat-Président, c’est évident.

    Je n’ai pas les chiffres de l’IA pour l’élection de 2017, qui fut un coup d’État politico-judiciaire soutenu ardemment par les médias. 

    Depuis la fin 2021, époque à laquelle Éric Zemmour avait dépassé Marine dans les sondages, devenant menaçant pour le Système, on a vu brutalement  la courbe ascendante s’inverser et redescendre peu à peu vers les bas-fonds, plaçant le meilleur candidat de cette élection à la quatrième ou cinquième place.

    Tout a été bon chez les sondeurs pour justifier leurs études bidon, Éric ne pouvant dire le moindre mot sans que ses propos ne deviennent polémiques, à la plus grande joie des médias.

    En quelques jours, Éric est devenu le Diable personnifié et Marine, l’ex-Hitler en Jupons, est devenue Mère Teresa. 

    Du moins pour le premier tour. Car nul doute que le Système va la diaboliser à outrance si d’aventure elle se retrouve à nouveau face à Macron.

    Regardez l’incohérence des sondages quand on compare Zemmour à Valérie Pécresse.

    Les sondeurs placent Zemmour et Pécresse à égalité dans les bas-fonds autour de 10% chacun.

    On nous dira que Pécresse ne s’est jamais remise de son crash au  Zénith et que Zemmour ne fait que payer les polémiques qu’il suscite régulièrement. Soit.

    Mais dans ce cas, comment expliquer que l’IA place Pécresse en 5e position, alors que Zemmour reste scotché à le seconde place, après avoir tenu la première place jusqu’en janvier 2022?

    Visiblement, si la place de Pécresse semble cohérente, entre les sondages et l’IA, il est clair que pour Zemmour l’IA donne un résultat à l’opposé des sondages. Preuve d’une manipulation.

    Zemmour est pénalisé de 5 à 8 points dans les sondages et Marine est surévaluée d’autant, pour nous imposer le scénario catastrophe de 2017.

    Par conséquent, faisons confiance à l’Intelligence artificielle. Ne cédons pas au découragement et au fatalisme.

    Le staff de Zemmour a rappelé récemment que l’IA le plaçait en seconde position et Guillaume Peltier, dans une courte vidéo, nous cite quelques exemples des élections passées.

    Les sondages se sont toujours trompés. Ne vous laissez pas berner, ne vous laissez pas voler cette élection vitale pour l’avenir de la France.

    Seul Éric peut battre Macron dans un débat. Seul Éric est courageux, sincère et honnête. Tous les autres candidats s’en remettront à Bruxelles et se coucheront devant les diktats mondialistes.

    https://youtu.be/_loxlilMHD4

    Voici ce que disait le créateur de l’application Qotmii, le 27 janvier 2022, à propos de la présidentielle:

    " À l’inverse des sondeurs, en ce moment, nous captons une tendance forte en regard d’Éric Zemmour que l’on voit assez haut (autour de 19%-21%), en première ou deuxième position, juste devant Emmanuel Macron que nous donnons ces jours-ci autour de 16%-19%, alors que les sondeurs le situent entre 22% et 26%. "

    Depuis, il y a eu la guerre en Ukraine qui a propulsé Macron au devant de la scène. Mais Éric reste toujours en seconde position.

    Mais si vous souhaitez davantage d’immigration, davantage d’islam, davantage d’insécurité et de violence, davantage de désindustrialisation, de pauvreté et de déclassement économique, si l’avenir de vos enfants vous importe peu, alors, ne votez surtout pas Zemmour.

    Votez pour n’importe quel autre candidat, ce sont tous des mondialistes fossoyeurs de la France et de notre civilisation. Ils sont tous des clones de Macron aux ordres de Bruxelles.

    Ils nous conduiront à terme vers la faillite et la guerre civile, faisant de la France le Liban des années 1980.

    Jacques Guillemain

  • Général Martinez: le McKinseygate est une trahison qui disqualifie Macron

    Dans une excellente vidéo de 10 minutes, le général Martinez nous livre une brillante analyse de l’affaire MacKinsey, ce monumental scandale d’Etat que la presse fort embarrassée évoque timidement et de façon très superficielle, afin de ne pas entraver la campagne de celui qui règne sans partage depuis cinq ans.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=g0WrOSGN0G0

    Il faut dire qu’en ayant la mainmise sur les quatre pouvoirs, législatif, exécutif, judiciaire et médiatique, il est beaucoup plus facile pour Macron de s’extirper d’une très sale affaire, que pour François Fillon, qui a lutté seul contre tous, face à une terrible machination politico-judiciaire outrageusement médiatisée.

    Pourtant, François Fillon n’a jamais coûté un seul sou au contribuable, ce qui n’est pas le cas d’Emmanuel Macron, qui jongle allègrement et impunément avec les millions de l’Etat, pour mener sa politique ruineuse, qui nous a largement appauvris avec 600 milliards de dettes supplémentaires.

    Toutes les affaires plus ou moins douteuses, qui ont parsemé la carrière politique de Macron, depuis le dépeçage d’Alstom jusqu’à l’affaire McKinsey, en passant par le scandale Benalla, marqué par le sabotage des deux enquêtes parlementaires, ainsi que par la dissimulation de preuves, en faisant disparaitre le coffre-fort de Benalla. Tout cela est la caractéristique d’un Etat mafieux.

    Et n’oublions pas les soupçons de financement de sa campagne de 2017 par des oligarques algériens. Un autre dossier sorti récemment mais très vite enterré.

    Toutes ces affaires plus que troubles, n’ont jamais inquiété ni la presse ni les juges, alors que les deux costumes reçus par Fillon ont mis la France en ébullition et ont torpillé son élection à la présidence.

    L’extrême médiatisation de l’affaire Fillon, n’a d’égal que l’étourdissant silence des juges et des médias, dès lors que c’est l’hôte de l’Elysée qui est soupçonné de nager en eaux troubles. Macron a verrouillé l’Etat au point d’être devenu intouchable et il règne en maitre absolu sur le pays, ne craignant aucun acharnement judicaire ou médiatique.

    Il vient d’ailleurs de limoger le patron du renseignement militaire, dont les services n’auraient pas été suffisamment performants, comparés aux renseignements américains, concernant l’offensive russe en Ukraine.

    Pour ma part, j’avoue avoir un sérieux doute quant à cette version. Je crois plutôt que ce général a dû exprimer sa propre analyse du conflit, peu compatible avec la version officielle qui fait du méchant Poutine l’agresseur absolu, donc le seul coupable, sans jamais évoquer les véritables raisons de cette offensive, ni les lourdes responsabilités de Washington, de l’Otan et de Kiev.

    Il est clair que Macron veut des agneaux étoilés totalement soumis à la tête de son armée, comme il l’avait déjà prouvé en 2017, en écartant sans ménagement le général Pierre de Villiers qui n’avait fait que défendre son budget. Sa trépignante colère incontrôlée, particulièrement grotesque, a ainsi révélé le caractère éminemment teigneux de notre petit président, qui ne souffre aucune contestation. Colérique et rancunier, il n’est pas aimé.

    Jugé incapable de gérer sainement le pays, puisque 84 % des Français ne veulent plus de lui, il est néanmoins très craint puisqu’il baisse le pouce sans états d’âme pour condamner ceux qui s’opposent à lui. Macron a bien une âme de dictateur, qui ferait bien des ravages si elle n’était pas freinée par nos remparts démocratiques.

    Mais revenons à l’affaire McKinsey

    Je rappelle que cette enquête du Sénat a nécessité 4 mois d’auditions.  Des millions de Français ont visionné les débats.

     

    Le général Antoine Martinez analyse le rapport du Sénat concernant le cabinet de conseil McKinsey, un sujet explosif susceptible de bouleverser les résultats de l’élection présidentielle.

    Ce McKinseygate, somme toute très modestement évoqué par les médias, révèle en réalité trois scandales à lui seul.

    1) Il y a bien entendu l’aspect économique et financier du dossier, le plus diffusé par la presse mais loin d’être le plus grave. Deux ministres ont tenté d’éteindre l’incendie, preuve qu’à quelques jours du scrutin l’affaire embarrasse l’Elysée.

    Le Sénat dénonce une explosion des recours à ces cabinets de conseil, qui met au grand jour une inquiétante dépendance de l’Etat vis à vis de ces officines privées. Ce qui interroge quant à la compétence et à l’utilité de nos hauts fonctionnaires, systématiquement écartés des instances de décision. En 2021, le gouvernement a dépensé 1 milliard pour rémunérer ces cabinets de conseil.

    A ce tarif, autant supprimer la haute fonction publique qui ne sert plus à rien. Le coût journalier d’un consultant est de 2200 euros, soit sept fois plus qu’un haut fonctionnaire. L’Etat en a rémunéré des milliers.

    Le sénat dénonce ensuite les dérives de l’optimisation fiscale, qui ont permis au cabinet McKinsey de ne payer aucun impôt sur les sociétés pendant 10 ans, contrairement aux affirmations d’un cadre de ce cabinet, pourtant faites sous serment !

    Le Sénat vient donc de saisir le procureur de la République.

    2) Le second scandale de ce McKinseygate, beaucoup plus grave, est l’expansion illimitée de ces cabinets au coeur même de l’Etat, au point d’exercer une influence croissante sur les décisions politiques, le tout dans une opacité totale.

    C’est un véritable réseau tentaculaire que ces officines ont tissé dans tous les rouages de l’Etat. La gestion de la crise sanitaire, avec ses multiples ratés,  interroge, puisqu’Emmanuel Macron a fait appel à ce même cabinet McKinsey pour l’aider.

    Qui a décidé d’interdire aux médecins d’exercer et de soigner leurs patients ? Qui a décidé du tout vaccinal ? Qui a décidé de l’euthanasie de nos anciens dans les Ehpad ? Qui a décidé du confinement et des atteintes aux libertés publiques ? Qui a décidé d’imposer le passe sanitaire et le passe vaccinal ?

    L’influence des officines privées s’exerce dans tous les domaines, économie, sécurité, défense, immigration. C’est ainsi qu’Angela Merkel a été conseillée par McKinsey pour ouvrir les frontières de l’Europe en 2015, ce qui a conduit à la submersion dévastatrice que l’on sait. Qui avait intérêt à un tel chaos en Europe ? Il est permis de s’interroger.

    Le seul cabinet McKinsey oeuvre dans 65 pays. Cet entrisme généralisé ne peut que jouer contre les intérêts des Etats et des peuples.

    3) Enfin, le troisième scandale, le plus grave, est la mise au jour d’un acte de trahison contre les intérêts de la France et des Français. McKinsey a accédé au coeur même de l’Etat, obtenant une masse d’informations sur son fonctionnement, ce qui représente un risque certain pour notre pays.

    Des informations pouvant relever du secret d’Etat ou du secret défense et qui peuvent tomber entre des mains étrangères, remettant ainsi en cause notre souveraineté nationale. N’oublions pas que MacKinsey est un cabinet américain…

    Cette atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation est donc bien une trahison.

    Le scandale McKinsey est d’autant plus explosif qu’il survient à quelques jours des élections.

    Un scandale de nature à bouleverser les résultats de l’élection, car il révèle l’extrême légèreté de notre président, qui livre à une officine privée et étrangère des informations confidentielles dont la divulgation pourrait être extrêmement dommageable pour la nation.

    Pour ma part, après tant de scandales, de mensonges, d’abandons de notre souveraineté et pour tout dire de trahisons, j’estime qu’Emmanuel Macron est indigne de la fonction présidentielle.

    Comme pour l’affaire Benalla, Macron le prend de haut, s’estimant au dessus des lois. « Portez donc plainte » dit-il goguenard, comme il clamait naguère « Venez me chercher », bien à l’abri dans son palais élyséen.

    Il nous reste huit jours pour signifier à ce fossoyeur de la France son congé définitif.

    Jacques Guillemain