Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Savoir - Page 8

  • Semaine 11, de pire en pire!

    À l’attention de Messieurs les ministres de la Justice – garde des Sceaux et de l’Intérieur, quelques " faits divers " au cours de ce mois de mars 2022 dans notre " Douce France " où, selon eux, l’insécurité ne serait qu’un sentiment!

    Au sujet de la "double nationalité": la supprimer ne serait pas la solution, elle peut même être une protection efficace contre la délinquance, à la condition que tous, récidivistes, délinquants, voleurs, agresseurs, violeurs et criminels, soient déchus de leur nationalité française et expulsés immédiatement. La déchéance de nationalité doit être inscrite au programme du candidat que nous choisirons!

    Semaine 11:

    12/03 – Limoges (Haute-Vienne): Une Française, employée à la mairie et âgée de 49 ans, a été interpellée, ainsi que trois migrants, deux Syriens de 45 et 60 ans, et un Irakien de 51 ans, pour avoir dirigé une filière d’immigration clandestine dans le Limousin et l’Indre. Ils ont organisé l’entrée irrégulière de quelques dizaines de ressortissants qui obtenaient, après avoir versé plusieurs milliers d’euros, le statut de demandeur d’asile qui leur permettait de percevoir le versement d’allocations, et les prestations sociales.

    Longlaville (54): Objet d’un contrôle d’identité et sans papiers, un clandestin libyen, sous le coup d’une OQTF, "menace d’éventrer les policiers, affirme qu’il va violer l’une des fonctionnaires et insulte une policière d’origine maghrébine". En comparution immédiate, à Briey, Ahmed est condamné à une peine avec sursis.

    Toulouse (31): Dans le quartier Saint-Aubin, alors qu’ils se croisaient dans la rue, sur un trottoir étroit, l’un des deux hommes, âgé de 32 ans, reçoit trois coups de couteau dans l’abdomen et sur une main. Transporté à l’hôpital, son pronostic vital n’est plus engagé. L’agresseur est toujours recherché par la police.

    Marseille (13): Vers 9 h du matin, sur le quai du Vieux Port, et devant la mairie de Marseille, un individu d’origine djiboutienne attaque avec un couteau une patrouille de police. L’un des policiers est blessé avant que l’agresseur ne soit abattu. Ses motivations sont inconnues.

    13/03 – Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme): En avril 2021, dans un immeuble de la rue du Port, sa voisine du dessus lui demande, pour la énième fois, de baisser légèrement le son de la musique, il l’agresse violemment avec un couteau et la blesse grièvement à la gorge et à la clavicule. Elle frôle la mort. Il est condamné à deux ans de prison, assortis d’un sursis probatoire… et l’interdiction de rentrer en contact avec sa victime, qui habite le même immeuble!

    Rennes (Ille-et-Vilaine): 24 passeurs de migrants, d’origine irakienne, qui ont acheminé vers la France pour être dirigés vers l’Angleterre, souvent dans des camions frigorifiques, plus de 10000 clandestins et gagné environ 70 millions d’euros entre 2018 et 2020, sont jugés actuellement. Nous espérons une condamnation des plus sévère pour "cette traite d’êtres humains".

    Lézignan-Corbières (11): Dans une impasse, près du collège Joseph-Anglade, un gendarme en civil, qui conduisait ses enfants à l’école, a osé tenter de faire régner l’ordre alors qu’une bande d’adolescents causait du tapage et des incivilités au milieu de la route. Deux jeunes collégiens de 14 ans l’agressent violemment, devant ses propres enfants et des témoins terrorisés. Les deux voyous s’enfuient en courant vers le collège en criant "Que c’était le gendarme qui les avait agressés" et ils vont même porter plainte contre lui. Le procureur, Éric Camous, appelle "sévèrement": au bien-vivre ensemble!

    Nantes (Loire-Atlantique): Une centaine de personnes se sont réunies devant la mairie afin de manifester "contre l’explosion de l’insécurité au quotidien à Nantes".

    L’un des participants déclarait: "j ’arrive de Paris mais je crois que c’est bien pire ici!". Les professionnels de la nuit ont même créé une association afin de proposer aux adhérents des formations gratuites de self-défense.

     

    14/03 – L’Isle-d’Abeau (38): La gendarmerie et le lycée ont été les cibles de tirs de mortiers, des voitures et des poubelles ont été incendiées. Une nuit de violences organisée par qui? On ne le dit pas. Pourquoi? On ne le sait pas, mais on le devine!

    Monistrol-sur-Loire (43): Même dans la France profonde règne l’insécurité: "Pouvoir sortir sans être agressé", voilà ce que réclament les commerçants et les habitants du centre-ville. "Depuis la sortie du confinement un climat malsain règne autour des places Néron, de la Victoire et de la rue du Commerce". Une pétition a été lancée, elle dénonce l’insécurité, la vente de drogues et les altercations de rue ainsi que la délinquance.

    Marseille (13): À proximité du McDonald’s Chave (4e) en plein centre-ville de Marseille. Trois jeunes gens sont entre la vie et la mort après une rixe à coups de couteau. L’un d’entre eux est âgé de 17 ans, les deux autres de 19 ans. Ils ont été transportés aux urgences par les marins-pompiers de Marseille "avec des pronostics vitaux engagés". Les circonstances ne sont pas connues à cette heure!

    Lyon (69): À la sortie d’une discothèque, sur le quai Rambaud, deux jeunes policiers en civils, âgés de 21 et 23 ans, ont été violemment agressés par une bande d’individus, pour une raison encore mal définie.

     

    15/03 – Perpignan (Pyrénées-Orientales): Vous n’allez pas le croire et pourtant c’est vrai: les détenus de la prison de Perpignan, comme probablement d’autres prisons de France, vont toucher la prime Macron de 100 euros et obtenir certaines revalorisations accordées aux prisonniers. Le syndicat UFAP-Unsa justice et le personnel s’insurgent contre ce mépris à l’égard de leur situation.

    Paron (Yonne): Un habitant, âgé de 40 ans, dont nous ignorons l’identité et les origines, a été mis en examen pour viol et agression sexuelle sur personnes vulnérables. Il avait violé, entre septembre 2021 et janvier 2022, trois femmes âgées, deux de 78 ans et une troisième de 91 ans, résidentes en Ehpad dans les environs de Sens (Yonne).

    Lyon (69): Le jour même de ses 22 ans, il effectue un rodéo, prend la fuite quand la police tente de l’intercepter et frappe l’un des policiers. Pour ces multiples infractions il a été condamné à 8 mois de prison avec sursis.

     

    16/03 – Angoulême (16): Fayçal Bendada, 44 ans et 11 condamnations, est jugé actuellement pour avoir tenté d’assassiner son ex-épouse le 23 juin 2018. Il avait asséné plusieurs coups de couteau à Houria, la plongeant dans le coma. Elle s’en était sortie miraculeusement. Fayçal lui reprochait d’être dépensière et il a déclaré que "le jour où elle est arrivée en France, elle a cru qu’elle était libre“.  

    Avignon (Vaucluse): Alors que sa famille (4 enfants, sa femme et lui-même) vit en Algérie, cet Algérien, de nationalité française, a escroqué plus de 80 000 euros d’aides sociales à la CAF et au RSA, effectuant régulièrement le voyage aller/retour. Il a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et le remboursement de la totalité par le tribunal correctionnel d’Avignon. (ne serait-ce pas plutôt la CAF qui devrait être condamnée pour de telles négligences dans ses services?).

    Toulon (Var): Inaugurée en grande pompe en 2017, en plein cœur de la cité, les commerçants et les riverains de la rue Pierre-Sémart n’en peuvent plus: le trafic de drogue s’est amplifié depuis trois mois. "Les dealers sont en train de nous tuer, l’odeur est présente partout, même dans les boutiques. La situation est devenue insupportable dès le début de l’après-midi. L’échange se fait sous les yeux de tout le monde, il n’y a aucune gêne". Le conseil municipal de Toulon a évoqué ce problème.

    Rennes (Ille-et-Vilaine): aux environs de 9 h 45 du matin, à la gare routière, un individu a poignardé un voyageur. Il a été interpellé.

    Nice (06): Un transexuel, âgé de 37 ans, a été poignardé de plusieurs coups de couteau par un individu dans le centre-ville vers une heure du matin. Une course poursuite s’est engagée avec les deux agresseurs de 19 et 25 ans poursuivis par une patrouille de la BAC. Avant d’être interpellé, le plus jeune a hurlé à plusieurs reprises "Allahu akbar" puis "Tirez-moi dessus, je veux mourir en martyr, je veux aller au paradis".

     

    17/03 – La Tronche (38): En juillet 2019, Brahim Rikouah avait été surpris cambriolant la maison, rue Doyan-Gosse, par la propriétaire, Denise Jardin, 93 ans. Il n’a pas hésité à l’assassiner puis avait collé sur la porte un petit mot "Je suis partie en vacance pour trois semaine". Il vient d’être condamné à 25 années de réclusion criminelle, avec une période de sûreté des deux tiers.

    Montpellier (Hérault): Le cadavre d’un jeune homme a été découvert dans la partie basse des jardins du Peyrou, non loin d’Écusson, par un promeneur matinal. Une enquête a été ordonnée par le parquet.

    Bayonne (64): Prise pour cible au hasard, une jeune femme a été grièvement blessée au thorax, rue Bosse "Elle a frôlé la mort" ont indiqué les secours. Un individu, âgé de 47 ans et déjà connu des services de police, a été appréhendé non loin des faits, rue Tour-de-Sault, muni d’une arme de poing de calibre 6,35. Il a été placé en garde à vue.

    Nice (06): Décidément les "transexuels" sont en danger dans la capitale de la Côte d’Azur. Deux nouvelles personnes "transgenres" ont été agressées à l’arme blanche par un individu, Mohamed, d’origine tunisienne, qui a également déclaré "vouloir tuer un "pédé" au nom d’Allah, mais aussi vouloir mourir en martyr". Vêtu d’un survêtement aux couleurs de l’équipe de foot du Bayern de Munich, il a été plaqué au sol par des policiers de la BAC, un couteau "Opinel" ensanglanté a été retrouvé dans sa poche.

     

    18/03 – Romans-sur-Isère (26): Une altercation qui a éclaté entre deux élèves de quatrième du collège André-Malraux a dégénéré car la principale du collège, qui a tenté de les séparer, a reçu un coup au visage. L’un des deux élèves avait sorti un couteau. Les policiers municipaux sont intervenus.

    Paris (10e arrondissement): Près du canal Saint-Martin, cette maman de 42 ans, qui venait de déposer sa fille de 3 ans à l’école maternelle et se dirigeait vers la rue des Récollets lorsqu’elle est agressée par son voisin, Abdelaziz, 47 ans, qui lui indique "qu’il veut coucher avec elle". Elle refuse, alors il se rue sur elle et tente de l’étrangler, tout en lui portant trois coups de couteau sur son flanc gauche. "Si les gens n’étaient pas intervenus il m’aurait tuée". Six mois plus tôt, ce migrant algérien avait déjà tenté de tuer une autre de ses voisines. Que fait-il encore en France… et en liberté?

    Grigny (91): Des riverains témoignent "C’est devenu un territoire occupé". Une habitante s’exprime, visage caché: "viols, mariages forcés, excisions, ramadan obligatoire et forcé. C’est un enfer au quotidien. "

    Choisy-le-Roi (94): La guerre des bandes ne cesse de faire de jeunes victimes: un jeune de 17 ans vient d’être lynché et poignardé en pleine rue Darthe, près du lycée Guillaume-Apollinaire (Thiais), et se trouve entre la vie et la mort. Trois suspects, majeurs et mineurs, ont été interpellés et placés en garde à vue. Depuis le 8 mars les bagarres ne cessent pas mais les mineurs (entre 15 et 17 ans) s’en tirent avec une convocation de la justice.

    Tours (..): Dans le quartier Maryse-Bastié un jeune homme de 20 ans a été blessé par arme à feu. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, explique les habitants excédés, qui oscillent entre résignation et stupéfaction: "On commence à être fatigués, plusieurs points de deal se sont créés" commente un riverain, dont la voiture a été touchée par des balles perdues, ainsi que quatre autres véhicules. Une jeune maman conclut: "Si on pouvait partir, on le ferait. " 

     

    Belgique – Herstal: Des passants ont découvert une adolescente de 15 ans abandonnée dans une mare de sang, le long d’un talus. Elle avait été torturée, défigurée et violée par Jash, 21 ans, dont l’origine n’est pas indiquée.

     

     

     

    Espagne – Cela ne s’arrêtera donc jamais? En deux jours, une nouvelle fois 4000 migrants ont pris d’assaut l’enclave espagnole de Melilla et 800 sont parvenus à franchir les barrières et ont pu déposer des demandes d’asile.

     

    Suisse – Une jeune fille mineure et enceinte a été violée par un migrant maghrébin, délinquant multirécidiviste, âgé de 20 ans, chez qui elle était venue chercher refuge car "elle cherchait un endroit où passer la nuit". Condamné à 3 années de prison ferme, il sera ensuite expulsé du pays pendant dix ans.

     

    Allemagne – Entre 2000 et 2020, la proportion d’étrangers soupçonnés de viols est passée de 35% à 42,44%, selon le gouvernement fédéral. Les auteurs sont principalement des Turcs, des Afghans et des Syriens. 50% des auteurs d’agressions sexuelles sont également des étrangers et principalement des Turcs.

     

    Italie – 55 000 migrants ont débarqué en Italie en 2021, contre un peu moins de 30 000 en 2020, essentiellement des côtes libyennes et tunisiennes. 70 à 80 % seraient des mineurs originaires d’Afrique subsaharienne. Ce nombre a quadruplé par rapport à 2017, a indiqué le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES).

     

    Manuel Gomez

     

    **Plus de 48000 attentats islamistes ont eu lieu dans le monde entre 2000 et 2021, provoquant la mort de plus de 210 000 personnes (Selon la Fondapol). Dans l’Union européenne, la France a été le pays le plus frappé, avec au moins 82 attentats islamistes et 332 morts. La majorité de ces attentats islamistes (89,5%) ont touché des pays musulmans et les victimes sont principalement des musulmans, dans les mêmes proportions.

  • Les techniques de manipulation s’adressent à l’inconscient

    Avec l’expérience accumulée, les médias sont devenus des experts dans les  techniques de manipulation des cerveaux, par le choix des informations et de la manière de les traiter, mais aussi par l’orientation des films, des séries télévisées, et même par le biais de la publicité. Voici quelques exemples non exhaustifs de ces techniques.

    L’INDIGNATION SURJOUEE

    Pour nuire à une personnalité dont les idées risquent d’entraîner l’adhésion, les journalistes choisissent un bout de phrase hors de son contexte, et trouvent toujours un politicien ou un artiste, ou même un représentant d’une association pour trouver scandaleux des propos qui en fait ne sont qu’anodins, et qui ne reflètent qu’une opinion.

    Propos de Z sur les élèves handicapés: la préoccupation normale serait l’efficacité de l’enseignement et de savoir si les conditions sont bien adaptées, mais non, on fabrique une égalité artificielle qui n’a jamais existé.

    La réflexion sur de nombreux sujets est ainsi bloquée, comme par exemple sur l’immigration ou même les théories du genre. Il suffit de l’aplomb d’un journaliste connu qui refuse de discuter du sujet, et le tour est joué, l’intimidation faisant le reste.

    LA CAUTION DES EXPERTS

    De nombreuses personnes considèrent que la parole des experts, en particulier ceux qui passent à la télévision, est parole d’évangile. Or, il n’est rien, bien souvent les experts ne sont pas d’accord entre eux, car les mêmes faits peuvent donner lieu à des interprétations différentes, même si ceux-ci sont de bonne foi, car ils ne sont pas immunisés contre les préjugés. Le film judiciaire classique " Ouragan sur le Caine " montre comment un bon avocat peut démolir les affirmations des experts.

    Il faut toujours avoir à l’esprit qu’en science comme ailleurs, les faits sont rarement prouvés directement, même pour une théorie comme la relativité générale. La valeur d’une théorie dépend du nombre de mesures diverses qu’elle est capable d’expliquer, c’est la même chose dans le domaine judiciaire par exemple, on considère que la culpabilité est prouvée si l’on dispose d’un faisceau de preuves suffisant susceptibles d’expliquer le déroulement des faits. Mais bien souvent, il y a plusieurs explications concurrentes qui peuvent se contredire, et un expert a évidemment ses préférences.

    D’autre part, les experts sont souvent rémunérés par des groupes commerciaux, comme les soi-disant vaccins contre le covid, ils ne sont donc pas neutres, mais comme ils figurent dans les émissions de télévisions, ils ont un énorme impact sur les masses.

    LE FAUX CONSENSUS IMPLICITE

     

    La technique est redoutable, car en faisant semblant de considérer que la grande majorité des gens sont d’accord avec un point de vue, on fait passer les autres pour des excentriques, voire même de mauvais citoyens. Les sondages en sont une variante, car on ne publie en général que ceux qui sont favorables à leurs commanditaires. Ils visent évidemment à faire croire qu’une majorité de gens sont d’accord avec leurs idées, les autres étant considérés comme des excentriques ou des empêcheurs de tourner en rond. Par exemple, un des derniers sondages prétend qu’une majorité de Français seraient favorables à la GPA, comment un tel revirement serait-il possible?

    LE MENSONGE PAR OMISSION

    Tous ceux qui prennent la peine de s’informer à travers des médias différents connaissent ce procédé. Les médias relatent et mettent en valeur les faits qui confortent leur point de vue, et passent sous silence ceux qui les contredisent, ou les déforment si c’est impossible. Les exactions des néonazis ukrainiens sont actuellement totalement passées sous silence, les fautes des troupes russes  exagérément grossies.

    Le rôle essentiel de l’inconscient dans la formation des opinions

    Les rêves utilisent les matériaux qui sont à leur disposition, que ce soient des souvenirs ou des pensées, et en les recombinant de différentes manières, suscitent souvent de nouvelles idées enrichissantes. Mais ceci n’est vrai que si la personne prend son temps et réfléchit vraiment par elle-même, sinon le rêve  tourne comme un moulin à vide et régurgite simplement la pensée conforme de la propagande officielle.

    Dans le contexte actuel de matraquage médiatique, le simple fait de ne pas suivre régulièrement les soi-disant nouvelles diffusées par la radio et la télévision, mais de réfléchir par soi-même aux causes et aux conséquences des faits avérés, constitue un acte de résistance. C’est difficile quand le cerveau a subi la propagande pendant longtemps, car il faut accepter de se remettre en cause, et de nos jours, peu de gens sont capables de dire: je me suis trompé, je dois changer mon fusil d’épaule.

    Alors résistez, résistez de toutes vos forces, la récompense sera l’indépendance d’esprit et la sérénité retrouvée.

     

    Gilles Mérivac

     

  • Macron massacreur des agriculteurs et des pauvres

    Après un combat judiciaire de plus de dix ans, un éleveur de Saint-Aubin-en-Bray (Oise) a été condamné en appel à verser 102 000 euros de dommages et intérêts à des voisins, comme le révèle France Infos. Les voisins se plaignaient du bruit et de l’odeur de ses vaches depuis l’agrandissement de sa ferme située au cœur du village. Les magistrats de Macron (cour d’appel d’Amiens) ont donc confirmé, mercredi 9 mars, la décision du tribunal de Beauvais de 2018, qui avait reconnu en première instance les “troubles anormaux de voisinage”.

    Depuis des années, les agriculteurs sont massacrés par la politique et les juges d’Emmanuel Macron, comme tous les pauvres de notre pays, qu’ils aient ou non un emploi, qu’ils aient ou non un toit.

    Alors que plusieurs agriculteurs se suicident chaque jour, selon les chiffres officiels fournis par la MSA ‘Mutualité Sociale Agricole), la caisse d’assurance maladie des paysans  et autres métiers de la terre, Vincent Verschuere, 33 ans, totalement sous le choc, lâche ”Je n’ai pas cet argent sur mon compte. Cela veut dire la fin de mon exploitation“. Le procès était très suivi par le monde agricole, craignant qu’il ne fasse jurisprudence dans les conflits opposant riverains et agriculteurs.

    Une nouvelle fois, le monde agricole est sous sous le choc, foudroyé par cette incroyable décision des juges de Macron, payés avec les impôts prélevés sur les faibles revenus des agriculteurs et des autres français qui travaillent dur. “On est sous le choc de ce très mauvais signe donné à la production de lait et de viande”, martèle le vice-président de la FNSEA, Luc Smessaert, lui-même éleveur laitier dans l’Oise. “C’est une ferme familiale, qui avait fait un gros effort d’intégration paysagère. On ne peut pas dire ‘il faut manger local’ et bloquer l’activité de nos campagnes“, ajoute ce responsable syndical très lucide, appelant à développer des chartes de bon voisinage pour préserver le vivre-ensemble.

    Certains agriculteurs du secteur redoutent un suicide du jeune chef d’exploitation, "sur la paille "à cause des juges de Macron. Cet homme travailleur fait désormais partie des millions de français massacrés par le pouvoir, comme les étudiantes obligées de se prostituer pour survivre après la baisse des APL, la perte de leurs emplois occasionnels dans les librairies, restaurants, etc, fermés par Macron. Ou comme ces grands chefs cuisiniers, ruinés par les mesures anti-covid de Macron, qui se sont pendus dans leur cuisine, pour éviter la saisie de leur restaurant par les huissiers, la honte de la faillite.

     

    https://ripostelaique.com/octopus-accuse-macron-il-a-livre-40-000-etudiantes-a-la-prostitution.html

     

    https://ripostelaique.com/macron-et-le-guide-michelin-ont-encore-tuer-un-grand-chef-marcel-keff.html

     

    D’autres français ont perdu leur emploi, leur logement, et mendient dans la rue, car Macron a durci les conditions d’octroi des allocations chômage et réduit les durées d’indemnités. Augmentation des salaires des hauts fonctionnaires oblige! Il n’y a jamais eu autant de pauvres et de SDF dans les rues des villes de France, de retraités qui " crèvent " de faim, et d’agriculteurs ruinés qui s’éteignent en silence dans la France profonde.

     

    Francis GRUZELLE

    Journaliste et écrivain

    Carte de Presse 55411

  • Foutus hommes politiques

    Courrier du colonel Péré, président de la Fédération des Opex en France. Accablant pour le régime, et pour ses différents CEMA…

    "La grande illusion"

    Les acteurs du DRAME

    (Tragédie en quatre actes et 10 scènes)

    Les leçons de "La grande Illusion"

     

    Enfin, mais de façon inattendue surtout de la part des services de renseignement français, la guerre déclenchée en Ukraine révèle dans sa totalité l’état désastreux de notre Défense conventionnelle, depuis trop longtemps dissimulé.

    Depuis 1995, les responsables politiques de notre pays, chefs de l’État, Premiers ministres, ministres de la Défense ou des Armées, en particulier, successifs, par leur mépris constant de la chose militaire, leur méconnaissance voire le déni de notre Histoire, leur vision partiale d’une politique étrangère étriquée, le non-respect des lois de programmation militaires dûment votées par le Parlement, l’abandon consenti de l’industrie d’armement et de munitions, le délitement de l’esprit patriotique, ont créé les conditions de notre affaiblissement.

    Mais c’est dès 1990 que Laurent Fabius alors président de l’Assemblée nationale fut le premier à évoquer et à promouvoir Les " dividendes de la paix " pour demander une baisse conséquente du budget militaire étant alors entendu que l’URSS éclatée, son armée ne représenterait plus une menace.

    Cependant, le mur de Berlin venait à peine de tomber que se profilait la guerre de libération du Koweït, et l’éclatement de l’ex-Yougoslavie mettait la guerre à seulement deux heures de vol de Paris. Puis les attentats du 11 septembre 2001, les guerres en Afghanistan et en Irak, l’essor des groupes djihadistes au Sahel, l’opération française en Libye, la déstabilisation de ce pays et de ses voisins, les tensions au Moyen-Orient, et dans la région indo-pacifique, l’émergence de l’État islamique au Levant etc. ont pu faire dire au général de Villiers, ancien CEMA, que ces fameux " dividendes de la paix " n’étaient qu’une tragique illusion.

    J’ai souhaité ici, alors que le temps qui passe efface de grands pans de notre mémoire, mettre un nom sur chacun des responsables politiques dont certains aujourd’hui encore occupent des fonctions majeures au sein de grandes institutions républicaines, aux postes de responsabilité de grandes entreprises publiques ou privées, ou pérorent comme consultants dans les médias complaisants pendant que d’autres, de livres en livres, justifient sans vergogne leurs actions ou inactions passées et se répandent en conseils et avis désormais aussi inconvenants qu’inutiles.

    Hommes politiques responsables assurément mais qu’en est-il des chefs d’état-major des armées (CEMA) pendant cette période? Depuis 1995, les CEMA qui auraient dû être les conseillers militaires avisés et déterminés auprès des gouvernants se sont révélés être des généraux ou amiraux cinq étoiles timorés, à ce point subjugués par le pouvoir politique à qui ils devaient promotion et nomination, qu’ils entérinaient sans coup férir, voire même prévenaient les multiples et incessantes suppressions de régiments, de bases aériennes et de forces navales et la cession de nombreuses infrastructures de soutien ou d’entrainement.

    Les CEMA se contentaient de gérer la pénurie, de différer voire d’annuler les commandes étriquées de matériels, d’armements, d’équipements et au contraire de prolonger au mépris des coûts exorbitants de maintenance, des matériels obsolètes et n’assurant plus la protection des personnels embarqués. Premiers dispensateurs de la pensée unique, ils n’hésitaient pas à sanctionner les cadres qui avaient le courage de s’affranchir de cette dictature.

    Afin de calmer "la troupe" désemparée, ils n’avaient de cesse de prôner le respect de la discipline, d’imposer l’esprit de sacrifice et de multiplier les cérémonies de dissolution et de transfert au cours desquelles l’émotion dissimulait le dépit parmi les cadres et les soldats pétrifiés par le chagrin.

    Leur attitude (à l’exception notable de celle du général Pierre de Villiers en 2017) consistait à faire accepter un budget en constante régression et de se montrer aux yeux d’un pouvoir politique qui n’en demandait pas tant, comme les serviles collaborateurs d’une gigantesque entreprise de démolition nationale.

    Le démantèlement organisé de notre outil de défense cumulé avec la suppression de la  conscription a cassé de façon irréversible le lien Armée-Nation entretenu par les actions admirables de générations de chefs de corps exercées au sein des villes, des départements, des régions.

    Cette tragédie s’appelle la Grande Illusion, elle comporte 4 actes (comme 4 présidents de la

    République) et 10 scènes (comme 10 Premiers ministres).

     

    Colonel Daniel PÉRÉ

    Chevalier de la Légion d’honneur

    Chevalier de l’Ordre national du Mérite

    Croix du combattant

    Président de la Fédération des Opex de France

  • Agression à l’œuf à Moissac: le noble pardon d’Eric Zemmour

    Après le jet d’œuf de Moissac, Eric Zemmour a pardonné à son "agresseur" et a dialogué avec cet agriculteur de 70 ans.

    Après avoir refusé de porter plainte contre l’agriculteur de 70 ans qui lui a écrasé un œuf sur la tête à Moissac, Éric Zemmour l’a reçu juste après son meeting à Agen. L’homme s’est excusé de son geste après une conversation cordiale avec Eric Zemmour.

    Par son comportement et son pardon, Eric Zemmour montre, une fois encore, qu’il comprend le désespoir des Français, la misère des classes sociales populaires, des exclus de la société, avec des dirigeants prêts à " offrir des ponts d’or " aux migrants, en abandonnant les citoyens les plus fragiles.

    Un geste de pardon qui montre qu’Eric Zemmour sera un grand président de la République, capable d’apporter une réponse adaptée à chaque citoyen.

    Bien entendu, ce pardon d’Eric Zemmour n’a pas été relayé par l’ensemble des médias, soucieux de dresser un portrait au vitriol du candidat qui a toutes les chances d’accéder au second tour de l’élection présidentielle. Tous ont préféré rester au fait divers brut, l’oeuf écrasé sur la tête d’Eric Zemmour par un homme désespéré qui n’a plus confiance dans les institutions de la V ème République, qui ne croit plus en la démocratie.

    https://www.ladepeche.fr/2022/03/12/presidentielle-2022-eric-zemmour-vise-par-un-jet-doeuf-pendant-sa-visite-a-moissac-10165430.php

    D’après le parquet de Montauban, cet agriculteur à la retraite, "père d’un enfant atteint d’autisme (…) sans antécédent judiciaire, a motivé son geste par son profond désaccord" avec les prises de position controversées d’Éric Zemmour au sujet des enfants en situation de handicap".

    Comme peu de candidats savent le faire, Eric Zemmour a eu l’intelligence de dialoguer avec cet agriculteur de 70 ans, d’écouter son point de vue, de lui laisser ses coordonnées, dans le cadre d’un échange républicain, qui fait temps défaut à Emmanuel Macron, l’exterminateur de nombreux agriculteurs, de nombreux français pauvres.

     

    Francis GRUZELLE

    Journaliste et écrivain - Carte de Presse 55411

  • France Orange Mécanique

    10e semaine

    À l’attention de Messieurs les ministres de la Justice – garde des Sceaux et de l’Intérieur, quelques " faits divers " au cours de ces mois de mars 2022 dans notre " Douce France " où, selon eux, l’insécurité ne serait qu’un sentiment!

     

    Au sujet de la "double nationalité": la supprimer ne serait pas la solution, elle peut même être une protection efficace contre la délinquance, à la condition que tous, récidivistes, délinquants, voleurs, agresseurs, violeurs et criminels, soient déchus de leur nationalité française et expulsés immédiatement. La déchéance de nationalité doit être inscrite au programme du candidat que nous choisirons!

     

    Semaine 10:

    05/03 – Paris (75): "J’ai été une nouvelle fois agressé, frappé violemment au visage et aux jambes par trois individus. J’en ai ras le bol!". Tanguy David, 18 ans, soutien d’Éric Zemmour, étudiant en droit à la faculté de Caen, a été transporté vers un hôpital. L’unique raison de cette agression sauvage: "Il est "black" et n’a donc pas le droit de soutenir Zemmour". 

     

    Lyon (69): Un hôtel de la ZAC de Giers, réservé aux mineurs isolés en situation irrégulière, a été perquisitionné par la police. Surprise!  Des dizaines d’objets volés: bijoux, ordinateurs, portables, vêtements, etc. ont été découverts.

    Le Creuzot (71): Un migrant multirécidiviste, âgé de 40 ans, va, une nouvelle fois, être condamné pour "apologie du terrorisme" à cause de ses déclarations diffusées sur Facebook: "Bandes de colonisateurs… Les ventres des Françaises appartiennent à l’Algérie… Les attentats vengeront l’Algérie… Votre pays ne vous appartient plus".

    Marseille (13): Un mort et quatre blessés à l’arme blanche dans la cité phocéenne dans la seule journée d’hier. Boulevard Garibaldi, un homme de 30 ans a été frappé avec une arme blanche. Presque à la même heure, au "Frais-Vallon", dans le 13e arrondissement, deux autres personnes se sont écroulées sous des coups de couteau. L’une des deux est décédée. Quelques heures plus tard, dans le quartier de la Maison-Blanche (14e), c’est un homme de 28 ans qui a été sérieusement blessé, poignardé à plusieurs reprises. Et une heure plus tard, c’est sur le boulevard Baille, dans le 5e, qu’un homme de 40 ans a reçu un coup de couteau en plein thorax. Puis Marseille a retrouvé son calme et ses "galéjades" jusqu’à demain!

    Charleville-Mézières (08): En pleine rue, un policier a été agressé par un individu, âgé de 28 ans qui, un couteau à la main, hurlait " Qu’il voulait "crever" un flic ". Après s’être engouffré dans le véhicule des policiers et avoir tenté de les poignarder, il a pu être maîtrisé et interpellé puis placé en garde à vue. Nous ne sommes pas informés sur son identité et ses origines!

    Villeurbanne (69): En pleine rue et au pied de son immeuble, une jeune femme de 27 ans a été violée par un migrant clandestin afghan, âgé de 21 ans et en situation irrégulière qui l’avait suivie depuis sa sortie du métro. Identifié, il a été mis en examen.

    *Nous savons à présent qui est l’individu qui a agressé et poignardé Pierre, un SDF, et son chien, de plusieurs coups de couteau, mardi, dans le quartier de la Gare, à Perpignan (Pyrénées-Orientales): il s’agit de Mohammed, un clandestin tchadien de 28 ans qui devra répondre de "violences avec arme et actes de cruauté, ainsi que de maintien irrégulier sur le territoire national ". Il sera, peut-être, expulsé" Un jour où l’autre"!

     

    06/03 – Reims (Marne): Il croise une jeune fille de 15 ans dans une allée du Parc Léo-Lagrange, lui caresse les cuisses et, quand elle tente de s’enfuir, la menace avec un couteau. Terrorisée elle se réfugie vers un groupe de jeunes. L’agresseur est un migrant, originaire du Cap-Vert. Il arriverait de Marseille et a déclaré " être hébergé chez une copine à Reims ". Il a été écroué.

    Valence (26): Deux individus, bien connus des services de police, Samir et Farid, ont tiré deux coups de feu sur un policier de la BAC placé en surveillance dans un point de deal, quartier Fontbarlettes. Prévenus par un guetteur, une Renault Mégane arrive dans leur direction et le passager fait feu sur le policier. Ils sont interpellés quelques minutes plus tard après une course poursuite.

    Toulouse (Haute-Garonne): Des bandes de jeunes voyous venus irrégulièrement de la ville portuaire de Mostaganem, en Algérie, ont pris le contrôle de la délinquance toulousaine dans la rue comme dans les prisons. Ils sont plus de 1000 clandestins à avoir déjà été arrêtés pour des vols et des agressions: " Ils n’ont rien à perdre et sont capables de tout. Il m’arrive d’avoir peur d’être poignardé lorsqu’il s’agit de les interpeller ", témoigne un policier municipal. Parmi eux, nombreux sont frappés d’une OQTF mais leur pays, l’Algérie, refuse de les recevoir.

    07/03 – Marseille (13): C’est le deuxième en deux jours. Au nord de la ville, dans le 15e arrondissement, un jeune homme de 22 ans a été abattu par des rafales de kalachnikov. La procureuse de la République, Dominique Laurens, a précisé " que l’homme tué était connu de la justice, mais pas pour du trafic de stupéfiants".

    Rennes (Ille-et-Vilaine): Le cadavre d’un migrant kurde, Muhyettin Aydin, 29 ans, avait été retrouvé aux étangs d’Apigné, lieu de promenade des Rennais, le 10 décembre 2021. Tué par arme blanche, selon le parquet de Rennes, par deux frères d’origine turque incarcérés quelques jours plus tard. Un troisième frère aurait précipitamment rejoint la Turquie après le meurtre.

    Grenoble (Isère): Rue Léo-Lagrange, en bordure du Parc Georges-Pompidou, un homme d’une quarantaine d’années, qui se promenait vers 4 h du matin, a été violemment agressé, sans aucune raison, par un individu qui lui a asséné un coup de couteau dans le dos. Il a été hospitalisé au CHU de Grenoble-Alpes.

    Département de la Vienne – La cour d’assises de la Vienne juge actuellement, dans la même session, deux féminicides. Driss Tarzi, accusé d’avoir immolé sa femme, Stéphanie, 36 ans, au White spirit, en octobre 2017, et Anouar Matoussi, accusé d’avoir étranglé sa femme, Magali, en 2018, dans leur pavillon, sur les hauteurs de Beaumont-Saint-Cyr. (Il me semble nécessaire de remettre en mémoire ces meurtres qui sont jugés plusieurs années après, afin qu’ils ne soient pas oubliés.)

     

    08/03 – Encore à Marseille (13): Quatrième mort en quatre jours, et toujours dans le 15e arrondissement, quartier Saint-Antoine, un homme de 31 ans, bien connu des services de police pour trafic de stupéfiants, abattu de plusieurs balles de kalachnikov alors qu’il se trouvait au volant de son véhicule, sur un parking à proximité de la cité de La Savine.

    Saint-Herblain (près de Nantes – 44): Quartier de Bellevue, un policier, qui tentait d’interpeller un suspect à proximité d’un point de deal, s’est fait lyncher par une douzaine d’individus qui l’ont encerclé et frappé à coups de pieds et de poing, avant de prendre la fuite. Transporté à l’hôpital souffrant d’un traumatisme crânien.

    Saint-Germain-en-Laye (78): Suivie depuis la gare, cette jeune femme de 21 ans a été frappée, menacée de mort et violée en pleine rue Alexandre-Dumas par un individu âgé de 30 ans et déjà connu des services de police. La victime a appelé le 17, le violeur a pu être identifié grâce à son " passe Navigo " dont il s’était servi pour sortir de la gare.

    Le Mans (Sarthe): Un clandestin tunisien en situation irrégulière, arrivé en France il y a moins d’un mois "pour fuir les violences en Italie", " baptisé Akim", a été arrêté après un cambriolage quartier Chasse-Royale". La porte était ouverte, je suis rentré" a-t-il expliqué!

     

    09/03 – Paris (11e arrondissement): Amine, 23 ans, un Algérien en situation irrégulière et SDF, a été interpellé et conduit au commissariat. Il a tenté d’étrangler, durant plusieurs secondes, une policière pour se saisir de son arme, avant qu’un collègue puisse le maîtriser. La victime a perdu connaissance. L’agresseur sera poursuivi pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique.

    Montpellier (Hérault) – Pour une place de parking " qu’elle avait pourtant accepté de lui céder ", une femme handicapée, âgée de 59 ans, a été violemment agressée ce mardi, en fin de matinée, au cœur de la cité Gély, quartier de Figuerolles. Hospitalisée, en pleine Journée internationale des droits des femmes, avec plusieurs dents cassées et la bouche en sang. L’agresseur a pris la fuite.

    10/03 – Chelles (77): Alors qu’il traversait une avenue, un policier de la BAC a été percuté volontairement par une 208 Peugeot qui a démarré brusquement alors qu’elle s’était arrêtée pour laisser passer le groupe. Le conducteur a été interpellé.

    L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne): À 9 h du matin, un employé d’une société opérant sur les distributeurs automatiques de billets a été enlevé et séquestré et contraint de retirer plus de 170 000 euros dans plusieurs distributeurs de billets, sous la menace d’une ceinture d’explosifs qui lui avait été enfilée. Il a été libéré deux heures plus tard. Les suspects recherchés sont deux individus de " type nord-africain " et un troisième de " type africain ".

    Rennes (Ille-et-Vilaine): Nathalie Appéré, présidente de Rennes Métropole et maire de Rennes, a annoncé le dispositif d’extension de l’arrêt " à la demande, entre deux arrêts " afin de permettre aux usagers voyageant seuls de descendre en soirée " au plus près de leur destination " et cela afin de lutter contre l’insécurité, notamment pour les femmes seules. Expérimenté sur quelques lignes en 2021, il sera appliqué à partir de septembre 2022.

    Paris (75): Déjà condamnée à 13 reprises depuis son arrivée en France, une migrante clandestine, sans papiers, en situation irrégulière et toxicomane, est jugée pour " avoir tenté de tuer une femme en la poussant sur les rails du métro en 2019 ". Attendons le verdict!

     

    11/03 – Saint-Denis (93): Des affiches " Wanted " avec les photos de sept policiers du commissariat de la ville ont été découvertes dans le quartier de Franc-Moisin. Des menaces étaient inscrites: " Baiser leur maman la pute sa vaut que dal c la cité".

    Nîmes (30): Une fillette de 12 ans séquestrée, violée par ses ravisseurs et forcée de se prostituer durant des mois, a été retrouvée dans le sud de la ville, le visage tuméfié, frappée par certains clients mécontents. Des suspects ont été appréhendés.

    Maubeuge (59): Le supermarché " Lidl ", situé dans le quartier de Sous-le-Bois, a décidé de fermer ses portes pour une durée de trois mois après une série d’agressions contre son personnel. Les riverains sont conviés à se rendre au " Lidl " de Feignies, situé dans la zone de l’As de Trèfle, considéré comme plus sûr.

     

    **Le quotidien "Le Figaro" nous informe sur les statistiques des agressions, coups et blessures volontaires en France, année 2021. Toujours dans le groupe de tête: Lille, Besançon, Metz, Nancy, Arras, Béthune, Saint-Denis et Montpellier.

    En progression: Douai + 28,9 % – La Courneuve + 27,6 % – Perpignan + 23 % – Valencienne + 20,2 % – Mulhouse + 12 % – Villeneuve-Saint-Georges + 10,8 % – Angoulême + 8,2 % – Lens + 8 % – Rouen + 5,4 % – Auxerre + 3,1 % – Bordeaux + 2 %.

    Pour les cambriolages. Toujours dans le groupe de tête: Toulouse, Lille, Grenoble, Nice, Montpellier, Perpignan, Lyon (et région).

    En progression: Bordeaux + 57,6 % – Rezé (Nantes) + 43,4 % – Villeneuve-d’Ornon + 24,7 % – Aix-en-Provence + 16,4 % – Marseille + 12,3 %.

    ** Nous nous devons d’accueillir les réfugiés ukrainiens qui offrent un exemple admirable, les enfants, les femmes et les anciens, les adultes restant pour défendre leur nation. Chaque nation a rapatrié ses citoyens résidents en Ukraine, mais 1 sur 3 de ces " réfugiés " n’est pas ukrainien: quel humanisme de pacotille nous obligerait à accueillir également les jeunes Ivoiriens, Algériens, Marocains, Afghans et originaires d’autres pays qui se trouvaient en Ukraine ? Tous ces pays n’ont-ils pas des avions et des moyens de transports pour venir les recueillir aux frontières limitrophes ?

    Les sanctions doivent impérativement être levées contre la Pologne et la Hongrie qui prouvent quotidiennement qu’elles accueillent bien plus de réfugiés que l’UE, mais pas tous, c’est leur choix!

     

    Autriche – Un réfugié clandestin afghan, âgé de 27 ans, et ses complices avaient violé, lors d’une fête en Basse-Autriche, une jeune fille âgée de 15 ans "qu’ils avaient auparavant droguée puis, ensuite, obligée à visionner la vidéo de son viol". L’Afghan avait, après son crime, obtenu l’asile en France et s’y était installé depuis 2019. Il a été condamné à 8 ans de prison.

     

    Espagne – Et cela continue, chaque jour voit une nouvelle tentative de franchir les clôtures de l’enclave espagnole de Melilla, au nord du Maroc. Hier il s’agissait de plus d’un millier de migrants qui ont forcé le passage, 400 environ ont réussi à atteindre les barrières avant d’être repoussés par un fort déploiement des forces de sécurité.

     

    Sabadell: Dans le quartier Sant-Quirze-del-Vallès, sur le parking de la discothèque " Waka ", les "Mossos" (police catalane) ont surpris deux Algériens violant une jeune fille mineure. Ils ont été appréhendés.

     

    *En Espagne, la droite " est moins conne " qu’en France: pour gouverner la région Castille-et-Léon, décourager l’immigration irrégulière, expulser les clandestins et éliminer les " passeurs ", le parti de droite (PP) s’est uni au parti de " sa droite " VOX, pour conquérir son premier gouvernement régional. Le PP lui a offert la vice-présidence et trois ministères.

     

    Manuel Gomez