Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Savoir - Page 3

  • Chez les gaulois, mais pas chez moi!

    Vous faites ce que vous voulez pour emmerder les Français, mais ne me gâchez pas mon plaisir… C'est moi le chef!!!

    L’État a bien suspendu un projet d’éoliennes off-shore au Touquet, lieu de villégiature d’Emmanuel et Brigitte Macron. La belle-fille du président, Tiphaine Auzière, s’y est même opposée personnellement

       

  • Celui qui hait la France et les Français

    BONJOUR

     

    Toujours  plus d'indécence!

    “Une histoire de plusieurs siècles s’achève ainsi…” : Emmanuel Macron vient de supprimer par décret le Corps Diplomatique de la France. Désormais, “on nommera les amis”, déplore un ex-ambassadeur

     

    À quelques jours de la fin de son mandat, Emmanuel Macron a publié le décret supprimant notre corps diplomatique. Il veut remplacer des serviteurs de l’État impartiaux par du copinage.

    Présidente, je rétablirai un statut de diplomate fondé sur le mérite et l’intérêt national. pic.twitter.com/yAXGR5Yrgv

    — Marine Le Pen (@MLP_officiel) April 18, 2022

    En ce 17 avril 2022, le gouvernement vient de supprimer notre corps diplomatique.
    C’est acté au Journal Officiel du jour. Je vous mets une capture d’écran.
    La France n’était déjà plus grand-chose sur la scène internationale. On achève de la détruire ! pic.twitter.com/ORAGdebHfO

    — Eric Anceau (@Eric_Anceau) April 17, 2022

    Le Journal Officiel publie la suppression du Corps Diplomatique. La France sera donc le seul grand pays occidental sans diplomates professionnels. Une histoire de plusieurs siècles s’achève ainsi. La porte est désormais ouverte aux nominations à l’américaine.

    — Gérard Araud (@GerardAraud) April 18, 2022

    Le Journal officiel publie le décret portant suppression du Corps Diplomatique (décision à laquelle était opposé le ministre des affaires étrangères). Désormais, “on nommera les amis du pouvoir”, redoutait récemment l’ancien ambassadeur Michel Duclos.

    — Ellen Salvi (@ellensalvi) April 18, 2022

    La réforme de la haute fonction publique, qui prévoit notamment la suppression du corps diplomatique, est redoutée par les hauts-fonctionnaires. Ils seront rassemblés sous un même statut, celui des administrateurs de l’État. L’éditorialiste d’Europe 1 Nicolas Beytout y voit “un recul des ambitions de la diplomatie française dans le monde”.

  • Mensonges et autres crapuleries

    Le dernier rapport du Giec reste dans la lignée des travaux précédents : continuer à dire que le pire est certain, quand bien même les études scientifiques et la réalité ne l'affirment pas.

    Que peut-on attendre d’un organisme dont l’intitulé même est trompeur? Comme on le sait désormais, Giec est l’acronyme de Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. La falsification, qui ne doit rien au hasard, tient à la présence du mot “experts”. Alors que, dans la véritable dénomination de l’organisme, IPCC, en anglais Intergovernmental Panel on Climate Change, le mot “expert” ne figure pas.

    Et c’est logique puisque cet IPCC/Giec n’est nullement un groupe d’experts mais un clone de l’Onu, reposant sur une Assemblée générale, ainsi que sur un bureau de 40 membres émanant de 40 pays différents, composé (sauf exceptions) de personnalités étrangères au sujet du climat, pour la raison simple que seules quelques rares nations disposent de scientifiques qualifiés en la matière. La vérité qu’il faut partout répéter est que le Giec est un organisme qui fait travailler de véritables experts, mais leur fait souvent dire le contraire de ce qu’ils ont pu avancer dans leurs travaux respectifs. Les exemples de ces falsifications abondent : gardons-en trois.

    Le premier concerne la possibilité de se passer des énergies fossiles qui répondent aujourd’hui à 80 % des besoins énergétiques de l’humanité. Selon un précédent rapport du Giec (en 2011), les énergies renouvelables pourraient les remplacer en 2050, c’est-à-dire demain. Il s’agit là d’une absurdité, comme l’ont encore répété à Glasgow, lors de la Cop26, les pays en développement, parmi lesquels l’Inde, qui a ouvert l’an dernier… 140 nouvelles mines de charbon, pour procurer l’électricité aux 300 millions de ses citoyens qui n’en ont toujours pas.

    Le second a trait aux peurs soigneusement entretenues. Il en va ainsi du fantasme de la hausse du niveau des océans. Tous les relevés indiquent que celle-ci avoisine 3 millimètres par an, soit 30 centimètres pour un siècle. Cela n’a pas empêché le Giec de laisser croire à la possibilité d’une hausse de… 15 mètres, susceptible de rayer de la carte des villes, des régions, sinon des pays entiers!

    Le troisième touche aux températures. Alors que le Giec affirme que les variations actuelles (1degré en un siècle) sont sans précédent depuis “des milliers, si ce n’est des centaines de milliers d’années“ , Jean Jouzel, climatologue peu suspect de climatoscepticisme, avait mis en lumière, par les glaces du Groenland, “25 variations climatiques extrêmement rapides et importantes durant la dernière période glaciaire et lors de la déglaciation qui l’a suivie, avec des réchauffements pouvant atteindre 16 degrés en quelques décennies“. La science parle et le Giec, qui prétend en être la voix pure, raconte tout autre chose.

    Bien d’autres exemples sont décrits dans le livre que je viens de leur consacrer, formant un tableau effarant qui s’explique par le fait que les Nations unies et son prolongement qu’est le Giec sont depuis longtemps (sommet de Rio, 1992) sous la coupe des grandes ONG écologistes, malthusiennes et décroissantes, au défi de toute science véritable et de toute honnêteté.

    Par Christian Gerondeau

    Christian Gerondeau est ingénieur polytechnicien. Dernier ouvrage paru: “les Douze Mensonges du Giec” (L’Artilleur).

  • A gauche aussi, la colère monte, monte….

    Le coup de gueule de Myriam Colomba, directrice d'un magazine

    Myriam explique qu’en tant que maman :

        Je refuse un avenir avec un QR code pour faire les activités du quotidien. Un avenir avec un passe sanitaire pour avoir accès aux soins. Un avenir où on va les obliger à se faire vacciner avec un vaccin qui subit actuellement une enquête au Sénat pour les effets indésirables.

        Je refuse que mes enfants, quand ils vont manifester pour crier "liberté" qu’on leur envoie les blindés sur les Champs-Élysées.

        Je refuse que mes enfants, quand ils vont lutter pour leur pouvoir d’achat — comme les Gilets Jaunes — qu’on les éborgne, qu’ils soient victimes de violence policière.

        Je refuse que mes enfants — comme huit millions de Français — aillent à la Banque alimentaire.

        Je refuse que mes enfants voient leurs aînés crever dans les Ehpad avec du Rivotril.

        Je refuse que mes enfants soient masqués du matin au soir, alors que notre président fait la fête avec le président portugais, sans masque et sans gestes barrières. Voilà pourquoi je refuse de voter Macron et pourquoi je n’encourage pas les gens à voter Macron. Et je vous dis ça en ayant voté moi-même Macron il y a cinq ans. J’ai fondé énormément d’espoirs sur sa candidature. Mais croire aujourd’hui que Emmanuel Macron est un homme démocrate et un homme de gauche, c’est se fourvoyer totalement.

    source:

  • Ou est passé son pognon de dingue???

    (…) Et quand on consulte sa déclaration de patrimoine 2022, Macron ne déclare que 550000 euros, et il doit encore rembourser un prêt pour travaux dans son appartement! Le délire continue encore et encore…

    Alors les millions? Où sont-ils? Et bien ils sont certainement dans un paradis fiscal, une fraude partagée par les mondialistes.

    Mais comment cela est-il possible? Simple,  les associés gérants de chez Rothschild (banque Anglo-française!) touchent une grande partie de leur bonus dans un paradis fiscal anglais comme Jersey ou Guernesey… pour échapper au fisc français. Le pire, c’est que c’est légal, suite à un accord entre Bercy et les banques d’affaires, ( banques Lazard et Rothschild!), c’était d’ailleurs Thierry Breton ( ministre de l’économie de 2005-2007)  qui a signé cette convention fiscale ! Sa récompense? Breton a été embauché en 2007 chez Rothschild comme conseiller pendant une année! Avec bonus dans un paradis fiscal? On se pince pour y croire!

    Bref, 80% des bonus de Macron ( le plus important, résultant de la négociation de l’achat en 2012 par Nestlé de la branche nutrition de Pfizer (!) est estimé à plusieurs millions d’euros , ce bonus n’apparaît dans aucune déclaration fiscale!)  a atterri   à Jersey ou Guernesey, dans un "trust", géré par Rothschild,  Macron posséderait donc  un compte anonyme dans un paradis fiscal!

     

    Ce président est un vil  fraudeur, un  fraudeur qui devrait croupir à l’ombre!

     

    Oui, nous savons où pourraient se trouver les millions de Macron, c’est pour cette raison que l’association Anticor ou le fiscaliste  Jean-Philippe Delsol ont tenté de porter  l’affaire devant la haute autorité de la transparence ou d’alerter le Procureur de Paris, au sujet de ces déclarations fiscales absurdes…mais en vain.

    Et c’est là où cela coince, après  les journalistes aux ordres, voilà qui entre en scène la justice aux ordres!   Comment vouliez-vous que la justice enquêtât sur Macron alors que le procureur François Molins était aux manettes jusqu’en 2019?  Oui,  C’est ce François Molins, dont le surnom est "circulez il n ‘y a rien à voir,"  c’est celui qui a protégé Benalla, c’est celui qui a bloqué l’enquête sur la disparition de son coffre-fort, c’est  celui qui est soupçonné de collusion  avec Dupont-Moretti, ministre de la justice, accusé de conflit d’intérêt, c’est celui qui a dû rembourser l’argent d’un emploi fictif…

     Quant à son successeur Rémy Heinz nommé tyranniquement par Macron, contre l’avis de la magistrature,  il est évidemment connu pour sa très grande servilité envers le pouvoir, et il s’est déjà fait remarquer en lançant une enquête d’intimidation sur Médiapart…

    Macron dans une fuite en avant, supprime L’ISF, entraînant une révolte populaire, maquille ses déclarations fiscales, corrompt  magistrats et  journalistes, le tout afin de cacher ses millions dans un paradis fiscal!

    "L’article 26 de de la Loi n°2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique dispose que

    "Le fait, […], de ne pas déposer l’une des déclarations prévues à ces mêmes articles, d’omettre de déclarer une partie substantielle de son patrimoine ou de ses intérêts ou de fournir une évaluation mensongère de son patrimoine est puni d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. Peuvent être prononcées, à titre complémentaire, l’interdiction des droits civiques, selon les modalités prévues aux articles 131-26 et 131-26-1 du code pénal, ainsi que l’interdiction d’exercer une fonction publique, selon les modalités prévues à l’article 131-27 du même code".

Blog d'une Française de FRANCE: vive la laïcité, vive la FRANCE et la République Française!