Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Savoir - Page 3

  • Qui sont les nouveaux voleurs?

    Le PS soupçonne LREM de détournement de fonds publics en vue des municipales

    […]

    Prenant exemple sur les enquêtes judiciaires visant le Rassemblement national, le leader socialiste accuse implicitement LREM de détournement de fonds publics. “Au Parlement européen le RN est mis en examen pour détournement de fonds publics parce que ses collaborateurs parlementaires étaient utilisés à des fins partisanes sans rapport avec l’Assemblée”, explique-t-il sur Twitter, demandant au président de l’Assemblée Richard Ferrand de faire la lumière.

    Dans un autre message, il poste une note écrite par Jean-Marie Girier à destination de l’Élysée dans lequel les noms d’autres conseillers sont mentionnés. “Où l’on découvre que les membres des cabinets ministériels servent à d’autres missions que celles pour lesquelles ils sont payés”, dénonce Olivier Faure.

    Voici la note du directeur de cab du pdt de l’AN @RichardFerrand. Où l’on découvre qu’au delà de l’AN, les membres des cabinets ministériels servent à d’autres missions que celles pour lesquelles ils sont payés. Les barbouzes de la République ça continue, un an après #Benalla ! pic.twitter.com/MllTTbvqnU

     — Olivier Faure (@faureolivier) 4 juillet 2019

    Au-delà de cette note, c’est le fait que le collaborateur de Richard Ferrand participe à des activités partisanes et non en lien avec l’Assemblée nationale qui est dénoncé.

    […]

    L’article dans son intégralité sur le HuffPost

  • Petits et grands: Cervelles éviscérés

    Les profs perdent la tête

    Herblay (95): harcelée par une prof et des collégiens, une fillette de 11 ans se suicide: (obsèques ce mercredi à Paris)

     […] En apprenant le suicide d’Evaëlle, 11 ans, victime de harcèlement scolaire, Leslie a aussitôt pensé à ce qui était arrivé à sa fille l’année dernière. Emma*, également scolarisée au collège Isabelle-Autissier d’Herblay (Val-d’Oise) en 4e, a aussi été victime d’un groupe d’élèves. Le suicide, la jeune fille y a pensé. Avec le recul, sa mère estime qu’elle failli passer à l’acte.

    "Ça a commencé trois semaines après la rentrée, relate Emma. Au début, ils me volaient mon matériel scolaire et ils le jetaient par la fenêtre“.

    Elle n’est pas seule, trois de ses amis dans sa classe subissent le même traitement. "Après ça a été des insultes, on se faisait bousculer et taper tous les jours", ajoute-t-elle. Un groupe tient à provoquer le chaos en classe. Emma et ses copains font partie des plus sages. Alors les coups pleuvent. […]

    […] Si la collégienne de 11 ans qui a été retrouvée pendue le vendredi 21 juin dernier dans sa chambre, subissait les moqueries, le bizutage, les coups et les insultes de ses camarades au collège Georges-Duhamel, elle était aussi victime du harcèlement de l’une de ses professeurs. "C’est parti de là. Elle la traitait de folle", témoigne une amie de la fillette"[…]. En taule, la prof!

    Et une de ses anciennes élèves de renchérir: "Quand tu n’arrives pas à faire quelque chose, elle te dit que tu es nulle. Elle dit à tout le monde: Vous êtes la pire des classes. "Une autre jeune fille déclare: "Ça dépend des élèves. Elle s’attaque aux plus faibles“. "

    Après avoir déposé plainte pour harcèlement scolaire, Marie et Sébastien, les parents d’Evaëlle, en ont déposé une nouvelle, après la mort de leur fille.

    Les parents de la collégienne décrivent une petite fille d’une profonde gentillesse, avec beaucoup d’amour à donner. "Elle était pleine de joie. Une enfant précoce ", confient-ils avant de souligner sa grande empathie. " Elle voulait être amie avec tout le monde. Souvent dans l’excès et, quand on est dans l’excès, on se fait rejeter", déclare son papa. Et d’ajouter: "C’est sûr qu’on a élevé nos enfants dans l’empathie. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde“.

    Les obsèques de la petite Evaëlle auront lieu le mercredi 3 juillet au Père-Lachaise de Paris. […]

    Closer

    25/06/2019

    Une jeune fille de 11 ans a mis fin à ses jours, vendredi soir, à son domicile à Herblay (Val-d’Oise). Elle s’est pendue dans sa chambre avec un foulard qu’elle avait accroché à son lit.

     […]

    "Ses harceleurs continuaient sur les réseaux sociaux"

    "Depuis le début de l’année, elle se plaignait d’être harcelée, raconte la mère d’une élève. Elle avait l’impression que tout le monde était contre elle. Elle était très renfermée. "Elle confirme toutefois qu’elle était bien visée par d’autres élèves“.

    Apparemment, elle était dans la pire classe.

     […]

    Le Parisien

     

  • Depuis plus de 30 ans…

    on se fout de nous!

    Islamisme: les responsabilités partagées depuis 30 ans par la gauche et la droite

    Le rapport parlementaire sur l’islamisation des services publics pose une redoutable question: pourquoi les élites politiques, médiatiques, universitaires et économiques sont-elles restées sourdes à tous les avertissements, livres et rapports qui traitaient de l’islamisation des quartiers et des entreprises?

    Pourquoi sont-elles demeurées aveugles à l’intolérance dans les salles de classe, ou dans la rue? Pourquoi sont-elles demeurées indifférentes à la sécession des banlieues et à la montée de l’antisémitisme dans ces quartiers?

    […]

    Gauche et droite: bonnet blanc et blanc bonnet

     […]

    Tous les gouvernements ont compris très vite que l’échauffement islamique au Moyen-Orient allait être facteur de troubles sur notre territoire.

    Pour y parer, une double stratégie a donc été bricolée, et elle s’épanouit encore aujourd’hui: le premier axe de cette politique a été de tout faire pour institutionnaliser l’islam de manière à permettre l’émergence d’un interlocuteur musulman unique capable de parler aux pouvoirs publics et de faire passer des messages aux imams.

    Le second axe a consisté à apaiser la colère dans les banlieues et ailleurs par une politique de cadeaux financiers, culturels et institutionnels destinés à prouver la bonne volonté des pouvoirs publics.

    […]

    Toutes leurs tentatives (Corif, CFCM, Fondation pour l’islam de France… et bientôt nomination d’un "grand imam de France") n’ont abouti qu’à une chose: installer l’islamisme le plus liberticide (celui des Frères Musulmans) sous les ors de la République.

    […]

    C’est en 1997 avec Jean-Pierre Chevènement que l’Etat contournera la laïcité en généralisant les baux emphytéotiques pour aider à la construction de mosquées sur des terrains fournis gracieusement par les municipalités. Il s’agissait de lutter contre la salafisation des mosquées des caves, mais cet islam s’épanouit désormais encore mieux en ayant pignon sur rue.

    […]

    Justice défaillante

    Les ministres de la Justice et le Conseil d’Etat portent une responsabilité historique dans la dissémination en France des menées islamistes.

    Christiane Taubira, garde des Sceaux, au lendemain de l’attentat contre Charlie Hebdo, édictera une circulaire liberticide intimant aux différents parquets de France l’ordre de réprimer toute critique des religions (sous-entendu toute critique de l’islam, pour éviter de stigmatiser les musulmans). (saleté de pétasse!)

    L’authentique djihad judiciaire qui s’est ouvert contre diverses personnalités intellectuelles (Georges Bensoussan, Eric Zemmour, Mohamed Louizi…) est la conséquence de cette politique. (juges, collabos!)

    Le Conseil d’Etat, de son côté, n’a guère aidé nos politiques à se faire une "religion" sur l’islam en multipliant arrêts et avis en faveur du voile à l’école, du voile dans la rue, de la burqa (heureusement bloqué ensuite par une loi), ou en faveur de l’immigration musulmane ou encore du burqini… (à la lanterne, les vieux cons!)

    Politiques d’apaisement contre-productives

    Ces politiques, dans l’idée d’apaiser, ont sapé les fondements de la laïcité et de la liberté d’expression pour donner des gages aux islamistes.

    Devenu président de la République en 2007, Nicolas Sarkozy crée un ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du co-développement dont il confie le portefeuille à Brice Hortefeux. Ce dernier s’empressera, l’année de sa nomination, de se rendre au Congo, au Gabon, au Bénin, au Sénégal, en Tunisie, à l’île Maurice, au Cap-Vert ou au Burkina Faso pour signer des accords bilatéraux d’immigration. (bravo!)

    En 2009, Eric Besson, transfuge du PS, qui succède à Brice Hortefeux, s’empresse de saborder son ministère en déclarant: " La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage“. (conn…)

    C’est cette même vision de la France que l’on retrouvera sous François Hollande et Emmanuel Macron. Comment expliquer autrement les déclarations d’Emmanuel Macron sur l’identité française?" Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Et elle est diverse".

    (macrouille et flamby, nos présidents les plus débiles de la Ve…. Mais, comment les Français ont-ils pu être aussi c… pour les élires?).

    Causeur

  • Le prix du mouton? plus cher qu'une vie

    Metz (57): Khaled L. jugé pour avoir tué "sa 2e compagne avec le couteau réservé habituellement au sacrifice des moutons "

    La cour d’assises de la Moselle a condamné, ce vendredi, Khaled Lamri a 20 ans de réclusion criminelle. Le 27 avril 2017, il avait poignardé de 11 coups de couteau Alison Stoquert-Vix avec laquelle il entretenait, une relation depuis 9 ans.

     […]

    "La réalité est toujours différente des images d’Épinal", constate Me Éric Munier, voix des parents de la victime, absents à l’audience. Il évoque "un assassinat avec un incroyable acharnement! Deux minutes pour donner 11 coups de couteau et arriver au but qu’on s’est fixé." À côté, sur le banc des parties civiles, Me Chapuis parle pour les fils d’Alison. Aujourd’hui âgés de 3 et 10 ans, "ils vivent en famille d’accueil, parce que personne n’a voulu d’eux dans leur famille. Sous la tutelle de l’État, ils sont presque un peu nos enfants à nous tous. Une blessure narcissique a conduit l’accusé à commettre l’irréparable. Les enfants vont grandir amputés de l’amour d’une mère et de la protection d’un père."

     […]

    Le Quotidien (LU)

    28 Juin 2019

    Pendant neuf ans, Khaled Lamri s’est partagé entre sa femme et ses deux enfants à Metz, mais aussi son foyer avec Alison Stoquert-Vix et deux autres enfants à Jœuf. Elle s’impatientait de le voir divorcer. Après une énième dispute, la pression a été trop forte. Il l’a tuée sur la route à Rombas.

     […]

    Le Messin de 44 ans est de retour le lendemain matin, mais avec les menottes aux poignets et la police. Elle vient perquisitionner l’appartement pour retrouver cette mallette fermée par une serrure à code, dans laquelle le Mosellan a pris un couteau habituellement utilisé pour le sacrifice rituel des moutons. Mais la veille, vers 18h40, cette lame a tué Alison Stoquert-Vix, 27 ans à l’époque. La jeune femme a succombé à l’unique coup létal sur les onze donnés avec cette lame de 21 cm

    […]

    Elle a 18 ans, il flashe, elle aussi, sans savoir que son rêve de couple n’aboutira jamais. Khaled est marié et père de deux enfants. Pourtant, malheureux en couple avec une épouse qui connaît sa double vie, il ne veut pas divorcer.

     

    […]

    La victime humilie Khaled qui frappe, tue et reste prostré contre un arbre à quelques mètres de son couteau fiché dans le sol. Il ne peut toujours pas le regarder quand ce scellé est présenté à la cour.

     […]

    le verdict attendu ce vendredi soir.